Personnalité de la semaine : Antoine Bonicalzi (Cyberimpact)

le 1 avril 2019


Antoine Bonicalzi

Antoine Bonicalzi
Directeur marketing, Cyberimpact

Expression utilisée fréquemment :
Le courriel, c’est comme le Coldplay du marketing ; il existe depuis les années 90, il est loin d’être la nouveauté de l’heure, mais il réussit constamment à se réinventer et à demeurer populaire.

Film favori (ou série favorite) :
Ma série favorite, la seule que j’ai visionnée deux fois au complet, est Fringe, une série américaine de science-fiction qui a débuté en 2008 et s’est terminée en 2013. Si vous avez aimé les X Files quand vous étiez plus jeunes, Fringe ne vous décevra pas !

Occupation préférée :
Je suis un passionné d’escalade ! Du printemps à l’automne, je passe mes fins de semaine sur des parois rocheuses un peu partout au Québec et ailleurs dans le monde. Et l’hiver, c’est l’escalade de glace !

Fun fact :
J’ai un sens de l’orientation à toute épreuve ! Je ne me perds jamais, même quand j’explore un nouvel endroit en randonnée ou pendant un « road trip ».

Je suis impliqué dans le marketing numérique depuis 2009. J’ai occupé des rôles clés dans plusieurs agences et j’ai aidé des centaines d’entreprises à croître grâce au marketing numérique.

Aujourd’hui, en tant que directeur marketing chez Cyberimpact, une plateforme québécoise de marketing par courriel, j’ai la responsabilité de développer sa base d’utilisateurs à travers le pays. Mon rôle consiste à communiquer les secrets du marketing par courriel et de l’automatisation du marketing aux entreprises et organismes canadiens au moyen d’articles, d’ateliers de formation et de séminaires.

Étant utilisé par des entreprises de toutes tailles dans une panoplie de secteurs d’activités, Cyberimpact se positionne comme un outil de référence du marketing web grâce, entre autres, à la simplicité d’utilisation qui caractérise sa plateforme. Son implication dans plusieurs conférences et évènements entrepreneuriaux fait d’elle une entreprise dynamique prête à offrir des conseils et à encourager les PME à améliorer l’efficacité de leur communication.

Depuis l’entrée en vigueur de la loi canadienne anti-pourriel, dite « loi C-28 », Cyberimpact s’efforce de simplifier le respect de cette règlementation qui régit l’utilisation du marketing par courriel par les entreprises canadiennes. Celles-ci peuvent donc effectuer leurs envois en toute quiétude.

La plateforme propose plusieurs types d’abonnements convenant à tous les budgets. Les fonctionnalités et les forfaits sont aussi bien adaptés à de petites structures dont les compétences en marketing sont limitées qu’à des entreprises plus grandes qui possèdent des compétences plus pointues.

Cyberimpact héberge l’intégralité des données de ses clients sur le territoire canadien pour davantage de sécurité et de confidentialité. L’envoi des courriels est également effectué depuis le Canada, ce qui revêt une importance particulière.

Certaines institutions mettent en place des filtres anti-pourriels très exigeants concernant les courriels commerciaux qu’elles peuvent recevoir. Ainsi, il est courant que les courriels en provenance de pays étrangers ne se rendent pas à destination. Étant donné que beaucoup de plateformes de marketing par courriel basent leurs services à l’étranger, il n’est pas rare qu’une partie des courriels envoyés ne soient jamais reçus. Cyberimpact se différencie en utilisant le Canada comme point d’ancrage : c’est un gage de confiance.

La demande est toujours grandissante : Cyberimpact compte aujourd’hui plus de 10 000 utilisateurs ainsi que de nombreux partenaires stratégiques.


Personnalité de la semaine : Vanessa Gosselin Grenier (Akufen)

À lire maintenant

Thèm marketing cherche des colocs
BLEU écrit en vert, une nouvelle agence environnementale
L’agence Rinaldi fête son 25e anniversaire
Un nouveau portail de données climatiques pour les Canadiens
La Banque Nationale lance sa campagne au profit de la Fondation Émergence
Débranchée, l’industrie?
Un abribus technologique pour promouvoir le programme «J’apprends le français» de la CCMM
Nomination de Patrick Bégin et Jean-Philippe Pineault chez Cogeco
Les médias sociaux, on en mange chez Valentine!
Cessez d’être une machine!
De nouveaux kiosques numériques dans le Vieux-Port
Fleep fait découvrir ses matelas lors des soirées Furie la nuit