Personnalités de la semaine : Andrea Doyon et Nathalie Lacoste (Alice & Smith)

le 25 mars 2019


Chaque lundi, le Grenier dévoile sa personnalité de la semaine.

Alice & Smith

Andrea Doyon, vice-président, storytelling, Alice & Smith et Nathalie Lacoste, fondatrice et PDG, Alice & Smith

Expression utilisée fréquemment :
Andrea : As-tu deux minutes ?
Nathalie : Rien n’arrive pour rien.

Série favorite :
Andrea : West Wing (en boucle).
Nathalie : The Handmaid’s Tale.

Occupation favorite :
Andrea : Jouer avec ses filles à des jeux vidéo et les aider dans leur projet de stream.
Nathalie : Méditer en jardinant ou en cuisinant.

Fun fact :
Andrea : Aime procrastiner en lisant des autocorrect fails.
Nathalie : Aime rire d’Andrea qui procrastine en lisant des autocorrect fails.

Le jeu vidéo au service de la communication marketing

Les gens sont souvent étonnés qu’une boîte de jeu vidéo œuvre au sein d’un collectif axé principalement sur les communications marketing. Alors que l’offre de service du reste des unités du collectif Humanise semble aller de soi, notre présence provoque souvent des regards dubitatifs et beaucoup de questions. C’est tout à fait normal. En fait, ça nous amuse même un peu.

Alice & Smith est l’aboutissement de 20 ans de carrière dans le monde de la communication, de la publicité et de l’interactif. Notre studio est loin de l’image que l’on se fait généralement d’une compagnie de jeu vidéo – comme Ubisoft, par exemple. Comme pour les autres unités indépendantes du collectif, il s’agit d’une entreprise à échelle humaine, familiale, qui se développe et travaille de manière très organique et qui est nourrie par un esprit entrepreneurial. Ainsi, nous créons nos propres jeux, dont l’un que nous venons tout juste de lancer (NITE Team 4), mais nous soutenons aussi les marques dans leur désir de communiquer différemment avec leur cible. Nous le faisons via des jeux en réalité alternée (ARG) ou d’autres types de campagnes transmédias encore considérées comme atypiques ; comme c’est le cas actuellement avec Paradox Interactive.

Dans un monde où les besoins et les modèles d’affaires sont appelés à être complètement chamboulés, nous embrassons ce chaos et l’utilisons même comme levier. Notre désir est de mettre la technologie et le storytelling au service de nos clients. Nous croyons fermement que le jeu fait partie de chacun de nous. Nous appelons cela le gamer gene. Le jeu peut même devenir un véhicule dont on se sert pour accompagner les entreprises dans la gestion du changement. Il nous permet de créer des ponts émotionnels qui parfois sont moins accessibles avec la publicité traditionnelle.

Par le jeu, nous avons la capacité de rendre nos audiences moins passives, de les captiver par des mécanismes simples et ludiques, et ce, pendant parfois plusieurs heures. Nous établissons des relations privilégiées et des communautés fortes par l’entremise de conversations entre notre public et les marques pour lesquelles nous travaillons.

Ainsi, nous sommes à la fois le fil d’Ariane et le chaînon manquant à plusieurs défis de notre époque. Nous nous servons de la technologie pour compléter les habiletés humaines, et des histoires (du storytelling) pour la rendre pertinente et émotionnellement engageante.


L’affichage : le bel exposé

À lire maintenant

Quels impacts les médias sociaux ont-ils sur les consommateurs?
Caméléon Média poursuit sa collaboration avec Lexis Média
Varibase veut vous aider à célébrer les mamans
Voyou revoit la stratégie globale de Levitts
Combo : une agence web qui se spécialise en éco-conception voit le jour
will.i.am sera conférencier à C2 Montréal
L’affichage : le bel exposé
TUX signe une nouvelle campagne à échelle humaine pour Co-operators
Ogilvy 13 fois finaliste au prestigieux Effie
C2 renouvelle sa confiance envers GROUNDZ
La Fédération des chambres immobilières du Québec choisit Publicis
Globalia première agence partenaire Diamond de Hubspot au Canada