Une campagne comportementale pour la STM

le 21 mars 2019


Parce que certains comportements n’ont pas leur place dans le métro et le bus, la STM lance la campagne « Les préhistoriques », entièrement conçue et réalisée à l’interne.

En effet, prendre le bus et le métro, c’est partager un espace public avec des inconnus qui veulent tous se rendre à destination le plus rapidement possible, et ce, dans un contexte agréable et sécuritaire. Cependant, certains clients adoptent des comportements qui n’ont plus leur place en 2019 et qui, en plus d’avoir un impact sur l’expérience des autres clients, peuvent aussi affecter l’efficacité du service et nuire aux déplacements. C’est pourquoi la Société de transport de Montréal a dévoilé une offensive destinée à faire connaître les bons comportements à adopter en transport collectif.

Avec son ton humoristique et léger, la campagne présente une série de situations bien réelles où on peut observer des façons d’agir dignes du temps de la préhistoire. Les comportements illustrés sont parmi ceux qui suscitent le plus de plaintes et de commentaires, notamment enlever son sac à dos, partager le tripode, laisser sortir avant d’entrer, se déplacer vers l’arrière ou encore baisser le volume.

Les contenus pourront être vus dans le réseau de la STM, dans le journal Métro ainsi sur les médias sociaux. Les clients sont d’ailleurs invités à utiliser le mot-clic #préhistoriques en partageant leurs suggestions de comportements qui devraient être évités en transport collectif.

STM 1

STM 2

STM 3

STM 4

STM 6

STM 7

STM 9

STM 10

STM 11

STM 12

STM 13

 


La STM en mode #namastm

À lire maintenant

Hearts & Science : La science de la donnée
Le Réseau québécois pour la réussite éducative change d'image de marque
Nouvelle stratégie de lancement pour la Miellerie King
Cannes: et les gagnants québécois sont...
Avec Vézina, ça va!
Plusieurs nouveaux mandats pour Clark Influence
Unilever et Bob pour la saison des festivals
Un monde de traditions pour la Fête nationale
TimeTo : Cannes
Marketing disrupted, balado marketing
Germain Larivière: décor de rêve pour la vraie vie
Atypic souffle ses 20 bougies