reDock met à profit l’intelligence artificielle

le 7 mars 2019


L’entreprise technologique reDock a complété sa ronde de financement avec Anges Québec, Panache Ventures, ScaleUP Ventures et Hustle Fund. Ce financement d’un million de dollars lui permettra de lancer la phase de commercialisation d’un logiciel qui vise à répondre aux besoins des firmes qui soumettent de nombreuses offres de services.

« Nous sommes convaincus que la technologie doit être au service de l’humain et reDock a pour but d’alléger des tâches cléricales à faible valeur ajoutée auxquelles sont confrontés de nombreux professionnels. Personne n’aime rédiger des documents pour soumissionner à des appels d’offre, mais nous pensons pouvoir réduire le temps de préparation de 35 % tout en augmentant le taux de succès. C’est énorme ! », déclare Pierre-Olivier Charlebois, fondateur de reDock.

reDock agit comme un moteur de recherche pour trouver rapidement les informations nécessaires, noyées dans de volumineux documents et des services infonuagiques comme Google Drive ou SharePoint. Ce logiciel évolutif utilise l’intelligence artificielle pour arrimer les approches, profils et références pertinentes aux exigences clients et se raffine avec l’usage.

Afin de développer son marché, reDock vise principalement les firmes d’ingénierie, de comptabilité et autres services-conseils en Amérique du Nord. 


Heyday.ai obtient 2 millions pour faire entrer les marques dans l’ère de l’IA conversationnelle

À lire maintenant

Ford lance son émoji de camion
District M — Rapprocher l'annonceur de l'éditeur
Des mercis du Manoir Ronald McDonald
La Capitale Assurance et services financiers devient le grand partenaire présentateur du Festival Juste pour rire
Quatre nouveaux talents se joignent à Hamak
Triple nomination chez Ressac
Restez plus longtemps au soleil avec BMO et FCB Montréal
Élixir Marketing Olfactif présente le Bal Salé de Sherbrooke
Kryzalid signe le site web et l’extranet de l’APCIQ
STRATÉGIES permet à l’OSM de stimuler l’engagement
Marine Thomas est nommée rédactrice en chef de Les Affaires
Wander away choisi TöK Communications