Maïté Belmir

BDNG (ou Bienvenue dans notre Gang)

par Maïté Belmir, le 2 avril 2019


Spécialisée dans le branding, BDNG a au départ été fondée pour répondre aux besoins de la société-mère.

Tout a commencé avec la campagne d’autopromo «Mange d’la marque » sortie au moment du lancement de l’entreprise et qui a obtenu la mention Billboard Slogan of the Year dans le journal Montreal Gazette. Depuis, l’élève a dépassé le maître et BDNG vole de ses propres ailes. Rencontre avec Sébastien Carrière, vice-président de l’entreprise pour en connaître un peu plus sur cette agence hors norme.

Vous qui construisez et travaillez l'image de marque des entreprises et qui connaissez l’importance de la valeur d’un nom et d’une marque, expliquez-nous la signification de BDNG?

« Tout simplement BRANDING (sans les voyelles ndlr). Mais on aime dire aussi “Bienvenue dans notre gang”. » Rires

À l’époque, quelles étaient les motivations de créer BDNG?

Le but était de ce se dissocier de Jules Communication. Nous rêvions de créer une agence dédiée. Aujourd’hui, BDNG a surpassé Jules Communication.

Face à la concurrence dans le secteur de la communication, comment se distingue BDNG de ses compétiteurs et comment parvient-elle à séduire ses clients?

Notre expertise se situe dans la neuro-stratégie grâce à laquelle nous travaillons pour toucher le cerveau de façon précise et déclencher l’achat. Dès le départ, nous avons engagé les meilleurs collaborateurs.

En faisant le bilan depuis sa création il y a 5 ans, à quels types d’entreprises diriez-vous que BDNG s’adresse plus particulièrement?

Je dirais que les services de BDNG s’adressent à toutes les entreprises qui ont besoin de visibilité ou de notoriété. Les forces de l’agence se situent en branding et en web. Il nous arrive également de collaborer avec des partenaires pour le placement média, la création vidéo, la rédaction ou la traduction.

BDNG est une entreprise basée à Brossard. Quel est le rayonnement des entreprises que vous accompagnez?

La majorité de nos clients sont québécois ou canadiens. Certains sont présents à l’international, mais toujours avec un siège social basé au Québec.

Si vous deviez présenter une seule des réalisations de BDNG, laquelle choisiriez-vous?

J’en ai 2 en tête. Rires. Il y a le Gala des Olivier. Il s’agit d’un événement annuel qui a fêté ses 20 ans en décembre 2018, organisé par l’Association des professionnels de l’industrie de l’humour (APIH) pour lequel on travaille le branding. C’est un peu notre fierté!

L’autre réalisation est le projet de l’entreprise Accès Location, spécialiste dans la location d'équipements de levage. En 2017, l’agence a travaillé sur une nouvelle image de marque de l’entreprise. Nous sommes intervenus de l’identité visuelle à l’aménagement intérieur du bâtiment, dans un style plutôt futuriste. C’est une de nos plus belles réalisations, un mandat de rêve.

BDNG a maintenant 5 ans d'existence. Comment imaginez-vous l’avenir dans les prochaines années ?

Si on pouvait passer de l’agence numéro un de la rive-sud à une référence branding au Canada d’ici 5 ans…

L’entreprise a déjà bien progressé depuis sa création et offre de beaux résultats. Qu’aimeriez-vous développer en plus dans ce qui existe aujourd’hui?

Si on devait développer quelque chose, cela serait d’aller chercher encore davantage de clients qui nous rejoignent, comme Accès Location.

BDNG est passé de filiale de Jules Communication à agence considérée et reconnue dans son domaine. Dans ce contexte et au regard de l’évolution de l’activité, qu’est-ce qui motive un vice-président à travailler chez BDNG chaque matin?

Avant tout, je dirais que c’est l’équipe qui est composée de gens passionnés. Chaque lundi est comme un vendredi!

Enfin, avez-vous une citation que vous aimez utiliser dans votre vie professionnelle et qui illustre justement l’état d’esprit de BDNG?

On dit souvent, si c’est facile, tout le monde va le faire. Si c’est compliqué, on va le faire.

BDNG


Philippe Landry se joint à l’agence Jules BDNG

À lire maintenant

MTL+Ecommerce accueille Sarah-Eden Dadoun et Quentin Hibon
CARAZ en nomination aux Prix JUNO dans la catégorie «Vidéoclip de l’année»
OBNL360 renouvelle son mandat avec l'International Foundation of Employee Benefit Plans
Obtenir un «match» avec Bonhomme sur Tinder
Connais-tu tes réals? (Sacha Wechselmann)
Un nouveau vice-président des communications d’entreprise et affaires publiques chez TC Transcontinental
#Leffet28Jours: des balados «confidences» traitant d’alcool et de société
Deux Huit Huit revitalise le site web du Zoo Ecomuseum
Exo B2B fusionne les saveurs de 2 continents pour la marque jooni!
L'ITHQ dévoile une campagne de recrutement pour les jeunes
Une première publicité de Facebook au Super Bowl
Le réalisateur Olivier Staub signe chez Les Enfants