Le CRIM participe à un projet technologique autour des langues autochtones

le 6 décembre 2018


Un projet crucial, tant par son impact social que pour l’avancement scientifique.

Le Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM) collaborera avec le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) dans le cadre d’un projet à long terme visant à encourager la revitalisation et la préservation des langues autochtones grâce aux technologies textuelles et fondées sur la parole. Le CRIM mettra à contribution son expertise afin d’adapter ses technologies de reconnaissance vocale aux langues autochtones.

Le Projet sur les technologies pour les langues autochtones canadiennes est une initiative du CRNC financée par le gouvernement fédéral dans le budget de 2017. Le CRIM travaillera également avec des chercheurs de l’Université Carleton et de l’Université d’Alberta qui s’impliquent auprès des communautés autochtones depuis de nombreuses années. Les équipes travailleront en partenariat avec des organismes communautaires autochtones et des communautés autochtones partout au Canada.

Les deux parties visent à fournir des outils technologiques de qualité pour l’enseignement, la valorisation et la préservation des langues pour les communautés autochtones. Par ailleurs, les experts du CRIM espèrent que les méthodes développées pour les langues ciblées au début du projet (l’Inuktitut et le Cri) puissent être appliquées à plusieurs autres des 70 langues autochtones parlées au Canada.

CRIM


5G : Une Journée Techno réussie pour le CRIM

À lire maintenant

GRANDS PRIX DUX 2019 : Gagnants annoncés
RICARDO Media fait confiance à MédiaTonik
Ode aux écoles privées
EGLS et Rinox poursuivent leurs offensives numériques avec l’agence Rinaldi
Dorothée L’épicurienne vous fait découvrir les saveurs d’ici
Dove MEN+CARE récompense les sportifs
memboGo signe trois nouveaux sites
Mott’s Fruitsations s’associe au Club des petits déjeuners
Le légendaire Lee Clow tire sa révérence
Les Producteurs laitiers du Canada s’adressent aux milléniaux
Jokes plates de CPA
Beauvoir cherche du sérieux sur Tinder