Republik prend l’engagement de travailler exclusivement sur des projets responsables d’ici 2021

le 6 novembre 2018


Certifiée B Corp, l’agence se tourne vers B Lab pour développer un questionnaire d’évaluation d’impact social et environnemental des organisations qui lui permettra d’implanter un processus de sélection de ses clients.

Republik met en place un processus de sélection de ses clients, par lequel les employés pourront décider, en toute collégialité, sur quels projets ils vont travailler, sur la base d’une évaluation de l’impact social et environnemental des organisations. Avec cette approche éthique, l’agence prend l’engagement de travailler exclusivement sur des projets responsables d’ici 2021 et affirme sa volonté d’utiliser le marketing de contenu et d’influence pour créer du capital social avec ses clients.

« Le déclic d’aller encore plus loin dans notre démarche s’est cristallisé autour de deux questions : “Quelle est notre raison d’être ?” et “De quoi pourrons-nous être fiers dans quinze ans ?”. Et la réponse repose dans la cohérence entre nos valeurs et l’exercice de notre métier, pour JP et moi, mais aussi pour tous les membres de l’équipe de Republik. Nous voulons inspirer les gens à consommer de façon responsable en utilisant leur pouvoir d’achat comme vecteur de changement positif », souligne Vincent Fortin, président.

Pour développer un questionnaire d’évaluation d’impact social et environnemental qui sera adressé à ses clients potentiels avant chaque mandat, Republik s’est tournée vers l’organisme international de certification des entreprises responsables B Lab. Le résultat sera présenté aux employés qui seront en mesure de décider de façon objective si le client ou le projet correspond aux valeurs de l’entreprise.

« Le mouvement B Corp est porté par des entrepreneurs innovants, qui conçoivent une façon différente de faire des affaires. Republik est un leader exemplaire à cet égard, et nous sommes enthousiastes d’être associés à cette initiative qui favorise les entreprises ayant un impact social et environnemental positif. C’est formidable de voir le mouvement B Corp se développer partout au Canada et au Québec, alors que de plus en plus d’entreprises agissent comme une force bénéfique », mentionne Kasha Huk, directrice chez B Lab Canada.

« En tant qu’entrepreneurs, nous avons la conviction qu’une entreprise privée peut avoir un impact social positif tout en réalisant des profits. C’est pourquoi, dès 2015, nous sommes devenus la première agence à Montréal (et la seconde à l’échelle canadienne) à obtenir la certification B Corp. Notre processus de création a aussi évolué conséquemment, en misant sur la transparence et sur une approche éditoriale du “parler vrai“ », ajoute Jean-Philippe Shoiry, chef de la stratégie et des opérations.

« Notre approche du récit, du storytelling, nous permet de connecter des marques et des audiences qui partagent des valeurs de coopération, de réciprocité et de transparence, créant ainsi des relations qui font avancer le bien commun. C’est ce qu’on veut dire par “créateurs de capital social” », ajoute Jean-Philippe.

Les nouvelles générations de professionnels sont en quête de sens et souhaitent avoir un impact positif sur la société. Les dirigeants comme les employés veulent faire partie d’un projet qui fait avancer la collectivité.

« Notre idée, c’est d’ouvrir une conversation avec nos clients sur les valeurs dès le départ, et nous développons sur cette base un partenariat durable et motivant pour les deux équipes », conclut Vincent.

Maintenant lancé, le processus sera progressivement déployé au cours des prochains mois.


Les entreprises certifiées B Corp lancent une campagne pour mettre en valeur leur rôle

À lire maintenant

Dînette Magazine à l’émission télévisée Dans l’oeil du dragon
Groupe Restos Plaisirs fait confiance à Maison 1608 par Solisco
CO2 Solutions fait peau neuve
Le Canada récolte l’or, l’argent et le bronze aux OBIE Awards
Plus beau sur la rue Turgeon
Gestev au festival METRO METRO
Sébastien Léveillé nommé chef de la direction de Sollio Agriculture
Célébration des piliers de l'économie montréalaise
La Corporation ski et golf Mont-Orford choisit Beauvoir
Le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs veut inciter le public à adopter la pêche
Centraide répond en toute transparence au public
SYRUS s’agrandit