Fuel Digital: Plein gaz sur l’avenir

par Raphaël Martin, le 22 novembre 2018


Une firme de représentation média montréalaise mise sur la créativité, la qualité et l’intégrité pour composer son triumvirat de bases entrepreneuriales. Portrait de l’agence Fuel (et discussion sur l’art de cultiver le prestige) en compagnie de John Sclapari.

john sclapari

Fuel digital médias s’est refait une beauté : souhaitons désormais longue vie à Fuel! L’automne bat toujours son plein pour l’entreprise spécialisée en solutions publicitaires numériques, qui terminait il y a quelques semaines un premier été sous les couleurs et le logo de sa nouvelle identité. « Après plus de huit ans en affaires, disons que nous ne ressentions plus le besoin de spécifier dans notre facture visuelle que nous travaillions en média digital ! s’amuse John Sclapari, président de l’entreprise. Le nom de la boîte reste le même, mais nous voulions nous présenter aux clients par l’entremise d’une signature plus moderne. C’était la première actualisation de notre marque depuis sa création en 2010, et elle s’inscrit dans notre souhait de continuer à travailler avec la crème des clients. Fuel, au fil de ses années d’opération, s’est fait un devoir de bâtir sa crédibilité sur notre valeur de joueur prémium en matière de firme de représentation média. Nous voulions que ça se ressente dans toutes les sphères de notre marque. Voilà qui est chose faite. »

PRESTIGE RECHERCHÉ

Question néophyte, sans doute, mais néanmoins nécessaire pour éviter toute confusion : quelle est la différence entre une régie publicitaire et une firme de représentation média ? « La nomenclature, tranche John Sclapari, that’s it. C’est tout à fait la même chose. Notre travail est de bâtir des audiences de qualité pour nos annonceurs avec des éditeurs de choix (des marques et leurs sites Web). En gros, pour les non-initiés (que je salue chaleureusement, car j’adore faire découvrir mon travail à ceux qui ne savent pas ce que fait Fuel!) : nous trouvons les meilleurs annonceurs pour les meilleurs sites Web. De Maman pour la vie jusqu’à Re/Max, nous représentons, au Canada seulement, plus d’une centaine d’éditeurs plus réputés les uns que les autres. Depuis 2014, nous avons aussi réussi à percer à l’international en représentant les sites du groupe Cerise Média ainsi que les sites des GQ, Vanity Fair et autre Vogue français. Nous tenons absolument à travailler avec des marques prestigieuses, car c’est ainsi que nous construisons des audiences de qualité. »                                             

AUDIENCE DE QUALITÉ

Et le secret de Fuel pour y parvenir ? « Une sélection rigoureuse de nos éditeurs, poursuit John Sclapari. Nous préférons toujours collaborer avec des éditeurs qui privilégient la qualité à la quantité des publicités sur leurs sites. C’est pour moi le secret dans l’art de donner une visibilité de choix aux annonceurs. C’est ce qui nous permet aussi d’adopter des approches plus originales, plus personnalisées. En brainstorm, on se pose toujours la même question : qu’elle serait la meilleure marque, la plus pertinente, pour s’afficher sur tel ou tel site. On veut créer des associations qui soient à la fois aussi organiques que créatives. Le meilleur exemple qui me vienne en tête serait celui du site Cinoche.com (qui s’adresse aux cinéphiles, il va sans dire), pour lequel nous cherchions de bons annonceurs. Après réflexion, nous avons décidé d’approcher la marque de mouchoirs Scotties dans le but de créer un widget permettant aux utilisateurs du site de donner une cote sur dix “en mouchoirs” pour noter les films les plus susceptibles de faire pleurer l’auditoire ! L’idée s’est avérée séduisante, car simple, sympathique et conviviale. C’est le genre d’intégration concise et amusante qu’on vise. »

TRANSPARENCE

Parlant de concision, l’ADN de Fuel, quant à elle, se décrit en trois petits mots. « Qualité, créativité et intégrité, nous lance John Sclapari du tac au tac. La qualité et la créativité pour les raisons que je vous ai énumérées précédemment, mais l’intégrité parce que je mettrais au défi l’ensemble de mes concurrents d’agir avec autant de transparence que nous le faisons avec nos clients. Nous leur partageons toutes, et je dis bien TOUTES, les informations pertinentes reliées au rendement de leurs publicités. Et nous n’avons jamais eu peur de le faire, car il est aussi dans l’ADN de Fuel de livrer ce que nous promettons. Aussi est-il à notre avantage d’être entièrement indépendant ; car, encore une fois, contrairement à certains concurrents, nous ne sommes propriétaires d’aucun des sites pour lesquels approchons des annonceurs — ce qui nous évite beaucoup de conflits d’intérêts. C’est une éthique de travail qui nous a bien servi jusqu’ici, et qui continuera à le faire puisque nous aurons sous peu de belles nouvelles à annoncer. La suite s’annonce excitante. »

fuel


Débranchée, l’industrie?

À lire maintenant

Thèm marketing cherche des colocs
BLEU écrit en vert, une nouvelle agence environnementale
L’agence Rinaldi fête son 25e anniversaire
Un nouveau portail de données climatiques pour les Canadiens
La Banque Nationale lance sa campagne au profit de la Fondation Émergence
Débranchée, l’industrie?
Un abribus technologique pour promouvoir le programme «J’apprends le français» de la CCMM
Nomination de Patrick Bégin et Jean-Philippe Pineault chez Cogeco
Les médias sociaux, on en mange chez Valentine!
Cessez d’être une machine!
De nouveaux kiosques numériques dans le Vieux-Port
Fleep fait découvrir ses matelas lors des soirées Furie la nuit