Nancy Therrien

Collège Saint-Jean-Vianney : le pari numérique

par Nancy Therrien, le 8 novembre 2018


Cet article a été publié dans le Grenier Magazine, volume 03, numéro 04.

Cette année au Québec, seuls deux collèges privés ont opté pour une stratégie marketing entièrement numérique pour annoncer leur journée portes ouvertes, dont le Collège St-Jean-Vianney (CSJV). D'ailleurs, c’est l’agence Adviso, spécialisée en stratégie et marketing numérique, qui est derrière cette initiative. Dans la foulée de notre dossier spécial sur le marketing scolaire de l’édition du mois de mai dernier, nous avions demandé au directeur général de l’établissement, Monsieur Éric Deguire, si le jeu en a valu la chandelle.

eric deguire

Tout feu tout flamme

L’enthousiasme de Monsieur Deguire est à son comble : de 1 600 visiteurs aux portes ouvertes de 2017, le chiffre est passé à 2 100 cette année. On peut donc dire qu’il a gagné son pari numérique, mais il demeure tout de même modeste : « Je ne crois pas que l’on puisse attribuer l’augmentation du taux de visites uniquement au fait que nous avons adopté une stratégie 100 % numérique. Par contre, je peux dire sans hésitation que cette année, on a beaucoup plus entendu parler de nos publicités », précise Monsieur Deguire. Visiblement, les gens ont apprécié les vidéos promotionnelles qui ont circulé dans les médias sociaux, en regard des traditionnels panneaux publicitaires, accroche portes et médias imprimés qui passaient sous silence par les années passées. Avant de lancer l’offensive publicitaire, une agence spécialisée a effectué une collecte de leads, puis ont été mis en œuvre les outils Google Adwords et Facebook Ads ainsi que les landing pages, les publications sur les médias sociaux, la publicité dans La Presse + et sur les plateformes de La Presse. En définitive, la stratégie doit assurément son succès à l’authenticité des contenus véhiculés : « Les vidéos viennent de ma tête et de celle de Madame Miryam Bonin et de Shanna Sarrazin-Laverdure, conseillères en communication au collège. Nous les avons réalisées avec un IPhone pour un résultat sympathique et à notre image », se réjouit Monsieur Deguire.  

collège

Jouer avec le feu ?

La capacité des classes au CSJV est grande et, d’une année à l’autre, son taux de fréquentation varie. Ce faisant, le directeur général affirme que le risque de laisser tomber les médias traditionnels au profit du marketing numérique était accru. D’ailleurs, bien que très ouverte au projet, la présidente de la Fédération des établissements d’enseignement privés (FEEP), Madame Geneviève Beauvais, avait émis quelques mises en garde. D’abord, avec la campagne Facebook, elle conseillait de prévoir des ressources pour éviter de laisser les éventuelles questions sans réponse. Une personne avait donc été affectée à cette tâche et ses interventions ont fait boule de neige, puisqu’en moins de 24 heures, non seulement les expéditeurs recevaient une réponse, mais tous pouvaient la consulter et y réagir sur la page du collège. L’approche adoptée par le CSJV a tout de même suscité quelques réactions perplexes, notamment autour de la table de l’assemblée générale des collèges privés : « L’opinion de tout un chacun a évidemment semé un doute dans mon esprit, si bien qu’aux rencontres de parents, je les encourageais toujours à venir nous faire un coucou aux portes ouvertes au cas où nous serions seuls », rigole Monsieur Deguire.   

Attiser le feu

La stratégie numérique fait tomber les frontières et ouvre de nouveaux marchés. L’adopter permet de ratisser plus large en termes de territoires et de cibles, et ce, à moindre coût. Ainsi, l’argent économisé peut être réinjecté au bénéfice des étudiants. Mais, un tel changement s’inscrit dans plusieurs autres, puisque l’ensemble de la structure organisationnelle est à revoir. Pour le CSJV, faire d’un côté de la publicité numérique et de l’autre imprimer des formulaires d’inscription ne tenait pas la route. Conséquemment, aucun document papier n’a été produit et le Collège souhaite élargir cette initiative pour ses futurs projets. Certes, il y avait ce désir de se mettre au goût du jour en matière de tendance numérique, mais aussi celui d’être plus respectueux de l’environnement. « Les communications numériques fonctionnent très bien pour nous. Maintenant que les preuves sont faites, nous espérons que d’autres collèges emboîteront le pas. Je m’attends à voir certains collèges oser, eux aussi, prendre le virage numérique », dit Monsieur Deguire.

Les grandes tendances mondiales relatives aux stratégies marketing démontrent que de plus en plus d’entreprises sont 100% numériques. En tant que « Porteur de lumière », sa devise adoptée en 2009, le Collège St-Jean-Vianney a décidé de servir de phare aux institutions. Quand on peut faire d’une pierre deux coups, soit augmenter ses performances communicationnelles et réduire son empreinte écologique, suivre le guide se révèle un choix absolument éclairé. 

collège 02


Le CDMQ accueille Adviso, Dialekta et Ressac

À lire maintenant

Vague de nominations chez Wink Stratégies
Greystar s’allie à Bleublancrouge, L’Institut Idée et A&C
Au-delà des affaires : La nouvelle série Web de la BDC
CloudRaker rejoint le Cercle des fondateurs de l’École Bensadoun de commerce au détail
Dialekta lauréate aux prestigieux Fast 50 et Fast 500 de Deloitte
Comic Hunter choisit Caméléon Média
St-Hubert fait confiance à Erod
Le Groupe Marie-Claire sélectionne Les Évadés
La Financière agricole du Québec veut soutenir et protéger la croissance
Le CDMQ accueille Adviso, Dialekta et Ressac
Nouveaux mandats chez Catch Communications
LIGHTEMOTION choisit NATA PR