Pazazz : bien encrés

par Raphaël Martin, le 14 décembre 2018


Une imprimerie montréalaise sort des sentiers battus en déboulonnant le mythe du centre d’impressions classique. Portrait de l’entreprise Pazazz (et discussion sur l’importance du plaisir en entreprise) en compagnie de Warren Werbitt et Marc Giroux.         

Warren Werbitt
Warren Werbitt     

Marc Giroux
Marc Giroux                      

Chaque emploi véhicule son lot d’indécrottables préjugés. Prenons celui d’imprimeur, par exemple, que l’on imagine bien mal être aussi exaltant que celui d’agent secret. « Vous pensez que je ne vois pas que les gens roulent des yeux lorsque, dans un party, je leur dis ce que je fais dans la vie, que je suis un imprimeur ? Eh bien, laissez-moi vous dire quelque chose : j’adore imprimer. I FU**ING LOVE IT ! » Ces quelques mots librement traduits de l’anglais sont ceux de Warren Werbitt, fondateur de l’imprimerie Pazazz et protagoniste d’un vidéo humoristique intitulé « Printing’s Alive », vu plus de 275 000 fois sur YouTube. « Quand j’ai tourné ça en 2008, je voulais évidemment faire parler de l’entreprise, confie-t-il dans un éclat de rire. Mais j’ai aussi voulu défaire ce mythe voulant que les imprimeurs étaient tous ternes et amorphes. C’est faux ! On exerce un métier rempli de défis et de surprises. Nous avons plus de 80 employés chez Pazazz et aucun d’eux ne s’ennuie au boulot. Parce que, oui, c’est un métier fantastique. »

IMPRIMERIE NOUVEAU GENRE

Une deuxième voix au bout du fil nous le confirme : celle de Marc Giroux, le tout nouveau président de l’entreprise, fraîchement entré en fonction en juillet dernier. « Pazazz est aujourd’hui bien plus qu’une imprimerie, affirme-t-il. Nous sommes pratiquement une agence de contenu avec nos services en design graphique, en logistique et en marketing. Aussi, parce que l’imprimerie est avant tout un art dont l’excellence est tributaire des technologies qu’elle emploie, nous nous faisons un devoir d’être à la fine pointe des nouvelles avancées de l’industrie. On n’a pas peur d’investir là-dedans. C’est entre autres pour cette raison que Pazazz est la première imprimerie certifiée Pantone au Canada. » Warren ajoute : « Je suis un vrai passionné d’encre, de textures et de nuances de couleurs. Je tiens à ce que nous soyons les leaders dans ces domaines et me plais à dire que nous sommes capables de faire mieux que quiconque en matière de qualité d’impression. Pour ce faire, je me joins à différents groupes internationaux d’imprimeurs avec lesquels j’échange des informations, des recettes gagnantes. Cela nous permet d’avoir accès à un réseau de contacts mondial en plus d’en apprendre un peu plus chaque année sur les meilleurs procédés en vogue. »

ÉCORESPONSABLE

Et est-il de plus en plus difficile pour le milieu de l’imprimé d’avoir la cote dans un monde où tout se numérise un peu plus chaque jour ? « Mon opinion est que le papier ainsi que le reste des imprimés sont là pour rester, dit Warren Werbitt. En fait, il y a plus d’imprimés de nos jours qu’il n’y en a jamais eu. Et la bonne nouvelle d’un point de vue écologique est que nous imprimons et recyclons mieux aujourd’hui que par le passé. Bien sûr, nous sommes dans une ère où tout passe par le numérique, les courriels, les téléphones intelligents et les tablettes; mais on assiste aussi à un déclin de plusieurs appareils électroniques dont la fabrication s’avère autrement polluante. Chez Pazazz, notre engagement envers les processus durables fait de l’écologie une préoccupation de tous les instants. Nous sommes fiers d’employer des produits écoresponsables sans ne jamais compromettre le coût de nos services. »

D’ENCRE ET DE PASSION

Côté culture d’entreprise, Pazazz souhaite faire les choses autrement. « D’un point de vue externe, je peux vous confirmer que quelque chose de différent s’opère ici, affirme Marc Giroux. L’entreprise possède une personnalité, voire même une âme, que l’on apprivoise dès que l’on y met les pieds. La relation avec la clientèle est au cœur de notre modèle d’affaires. Nous ne sommes pas qu’un centre transactionnel : ici, on prend soin de notre monde, de nos clients et de leurs besoins. On le fait avec professionnalisme, mais toujours dans le plaisir. Il y a beaucoup de Warren là-dedans. » Ce dernier ajoute : « Travailler avec des gens heureux rend ton entreprise encore plus efficace. C’est important pour moi que tout le monde ait le même entrain au travail que le boss. J’aime le monde, j’adore rire et développer de nouvelles compétences au contact des gens. Moi, c’est de l’encre qui coule dans mes veines. Mon père était lui-même un imprimeur. Je suis né là-dedans. Et mon but aujourd’hui, c’est de transmettre ma passion. » 

pazazz


District M — Rapprocher l'annonceur de l'éditeur

À lire maintenant

Ford lance son émoji de camion
District M — Rapprocher l'annonceur de l'éditeur
Des mercis du Manoir Ronald McDonald
La Capitale Assurance et services financiers devient le grand partenaire présentateur du Festival Juste pour rire
Quatre nouveaux talents se joignent à Hamak
Triple nomination chez Ressac
Restez plus longtemps au soleil avec BMO et FCB Montréal
Élixir Marketing Olfactif présente le Bal Salé de Sherbrooke
Kryzalid signe le site web et l’extranet de l’APCIQ
STRATÉGIES permet à l’OSM de stimuler l’engagement
Marine Thomas est nommée rédactrice en chef de Les Affaires
Wander away choisi TöK Communications