Le Devoir choisit M32 Média et Groupe Capitales Médias pour ses ventes publicitaires numériques

le 2 octobre 2018


Dès le 1er novembre prochain, Le Devoir confiera le volet programmatique de ses ventes publicitaires à M32 Média et l’ensemble de ses ventes numériques nationales au Groupe Capitales Médias.

Entreprise fondée en 2017, M32 Média se définit depuis comme « l’allié des éditeurs ».

« Leur expertise technologique en matière d’optimisation de plateformes publicitaires et les résultats qu’ils ont obtenus auprès d’autres éditeurs font de M32 Média un partenaire de choix dans la transition numérique amorcée par Le Devoir », a indiqué Christianne Benjamin, vice-présidente développement.

Groupe Capitales Médias, qui représente déjà Le Devoir pour les ventes nationales de son édition papier dans l’ensemble du marché canadien, est un allié incontestable à l’ère des GAFA.

« La création de regroupements de médias me semble essentielle afin de contrer la fuite des investissements publicitaires vers Facebook et Google. Notre association avec Groupe Capitales Média permettra de présenter une offre compétitive de publications francophones dans les plus grands marchés du Québec », a affirmé Brian Myles, directeur du Devoir.

le devoir


Le Devoir et Le Monde s'unissent pour la deuxième édition du Monde Festival

À lire maintenant

L’ingénierie de la crédibilité: une révolution en gestion de la réputation
La Cuvée dévoile sa nouvelle identité visuelle
De l'apéritif au dessert dans une campagne de Rachelle Béry
L'Orchestre symphonique de Montréal conclut un nouveau partenariat avec le Groupe Banque TD
Info-Excavation s'assure que Synvain Rénove fait bien les choses
Fusion entre les imprimeurs, les emballeurs et les associations d’enseignistes du Québec
Les pommes d'ici: donner corps et âme pour les fruits
Un nouveau chef opérations et expérience pour GROUNDZ
Une campagne de Salto encourage de suivre une formation à la Baie-James
Désertours choisit l’agence Thara Communications
Vague de nominations chez Wink Stratégies
Isabelle Emond repense l'image, le site web et la stratégie d'affaires de Groom