Personnalité de la semaine : Anne-Marie Castonguay (lg2)

le 24 septembre 2018


Chaque lundi, le Grenier dévoile sa personnalité de la semaine.

Anne-Marie Castonguay

Anne-Marie Castonguay
Vice-présidente, Données et intelligence, lg2

Expression utilisée fréquemment : Au volant : « On se calme le pompon... ».
Film favori : Le film à l’origine de ma passion pour le cinéma est La Double vie de Véronique (Krzysztof Kieslowski), mais depuis ma tendre enfance, mon cœur a toujours appartenu à The Sound of Music.
Occupation préférée : Si je me retiens de dire « m’émerveiller devant ma fille », je dirais : transformer mon environnement avec un travail manuel (rénovations, menuiserie, jardinage, aménagement paysager, peinture).
Fun fact : J’ai fait quelques années de contrebasse au Conservatoire de musique de Québec, je joue également la basse et le piano. En fait, lorsqu’on parle de données, la première chose que je vois ce sont des motifs qui ressemblent à la musique : crescendo, contretemps, rythmes et cadence qui varient, etc.

Mon parcours

Preuve que tout est interrelié dans la vie, plus jeune je n’aurais jamais cru que mes années au Conservatoire allaient influencer ma vie professionnelle, et plus précisément, ma façon d’aborder la donnée. Pourtant, c’est en partie cette façon de joindre la donnée à la musique qui m’a permis de cheminer tout au long de ma carrière. Mon parcours a d’abord commencé en 2004 chez VDL2 (devenue Phéromone), où j’ai appris à jouer avec la donnée avant même que Google se lance. Puis, je suis passée du côté client par Luxury Retreats (Airbnb) et par Nurun avant d’atterrir chez Sid Lee comme vice-présidente, performance et gestion des données. Toutes ces années d’expérience m’ont permis de bâtir des équipes qui ont généré des résultats pour des clients notables comme Danone, Facebook, Samsung, Tourisme Montréal et Banque Nationale.

Que ce soit les chiffres ou l’intelligence qui se cache derrière, je peux manger de la donnée du matin au soir. Et dès les premières discussions avec lg2, j’ai senti que la donnée était au cœur de sa vision pour mieux accompagner les clients dans leur transformation numérique. Pouvoir diriger ce nouveau groupe dédié à l’intelligence dans une agence de cette trempe est un défi tellement excitant. D’autant plus que, dans la foulée, lg2 a aussi créé Race Data, une coentreprise spécialisée en intelligence de données, qui vient renforcer la culture de la donnée, pour mieux servir nos clients. Si le milieu du data a toujours été davantage une « affaire de gars », on retrouve chez lg2 une culture saine et équilibrée du leadership féminin. Leur vision m’a tout de suite plu. J’espère maintenant les aider à devancer le futur et jouer un rôle de mentor au sein de mon équipe, avec comme but premier de voir de jeunes talents me dépasser pour qu’ils puissent m’en apprendre à leur tour !

 


Personnalités de la semaine : Vincent Fortin et Jean-Philippe Shoiry (Republik)

À lire maintenant

MP Repro ou la créativité au cœur de l’industrie de l’impression
Éduc’alcool met en garde contre le mélange alcool-cannabis
Bureau en Gros devient un lieu de travail et d’apprentissage
Vie de Château avec Fairmont Le Château Frontenac et Maison 1608
Écrire, ça libère
Les Prédictions TMT 2019 de Deloitte dévoilées
Des créatures festives pour McCafé
Astral et Transgesco revitalisent et numérisent leur offre dans le métro de Montréal
Rogers fait confiance à DDB Canada
Kryzalid termine l’année avec 3 nouveaux mandats
Quand achat local rime aussi avec médicaments
Éric Leo Blais nommé directeur chez StatsRadio