BLVD : la prod réfléchie

par Raphaël Martin, le 13 novembre 2018


Cet article a été publié dans le Grenier Magazine, volume 03, numéro 39.

Une agence montréalaise repense l’évènementiel à sa façon en alliant création, organisation et ambition. Portrait de l’agence BLVD (et discussion sur l’art de voir grand) en compagnie de Michèle Bertrand.

michèle bertrand

La première question était certes naïve, mais méritait néanmoins d’être posée. Et la voix au bout du fil, tout ce qu’il y a d’aimable et d’enjouée, s’est empressée d’y répondre. « On prononce seulement les lettres B-L-V-D quand on désigne l’agence, nous confirme Michèle Bertrand. Si certains font encore l’erreur de dire «boulevard» (nous les corrigeons toujours poliment !), nous constatons que le nom BLVD fait de plus en plus parler de lui dans le milieu. Nous sommes là où nous souhaitons être dans notre évolution, et nous aurons de belles nouvelles choses à annoncer sous peu. L’agence a évolué beaucoup depuis sa création en 2011, alors que j’avais un ancien associé qui œuvrait dans le monde du design graphique. Aujourd’hui, BLVD se spécialise dans la production d’événements ainsi que dans les stratégies de communication. On a des projets et des clients vraiment emballants. En d’autres mots, j’adore ce que je fais ! »

GRANDE ÉQUIPE DE TROIS

Un enthousiasme qui semble se manifester dans le déploiement de leurs projets. « On aime faire les choses en grand, on cherche à créer du wow! à la tonne, confesse Michèle Bertrand. On n’a jamais eu peur d’avoir de l’ambition. On crée des projets sur mesure pour nos clients, mais on aime que ça s’apparente à une expérience plus grande que nature. » Faire les choses en grand : un défi pour une petite équipe de trois personnes ? « J’ai toujours eu un gros malaise avec le terme « petite équipe », lance-t-elle du tac au tac dans un petit rire. Ce n’est pas nous, ça. Je nous vois comme une grande équipe… de trois personnes. Car une « petite équipe » n’arriverait pas à faire un événement comme le Startupfest, que nous sommes fiers d’organiser. Mais nous, oui. On pense comme une grande entreprise, car on travaille sur de gros projets en engageant les meilleurs individus possibles pour combler chacun des postes que nous n’avons pas à l’interne. On embauche les meilleurs directeurs techniques possibles, les meilleurs metteurs en scène. Ça nous permet ainsi que choisir les personnes les plus appropriées pour chaque événement. »

ORGANISATION ET VISION

Un modèle d’affaire qui leur sied à merveille. « Nous ne sommes pas les seuls à travailler ainsi, poursuit Michèle Bertrand. Cela dit, ceux qui emploient nos services savent à quel point la création est au cœur de la réflexion nous menant jusqu’à la production. L’organisation est toujours le nerf de la guerre, mais la force de la création est ce qui nous permet de nous démarquer. Quoi que ces deux qualités sont plutôt inséparables. Ça prend beaucoup d’organisation et de logistique pour produire des idées de grandeur. » Et quelles sont les tendances en évènementiel ? « Je ne vous surprendrai pas si je vous disais que les volets technologiques sont et seront encore de plus en plus importants. Si on constate un certain déclin des performances lors des événements (ça dépend de l’événement, bien sûr, car je ne dis pas que les circassiens et autres performeurs n’ont plus la cote !), on voit que les kiosques de réalité augmentée sont de tous les combats. C’est plus qu’une tendance, c’est une nouvelle façon de concevoir et de réfléchir l’événement. Évidemment, certains classiques ne se démodent pas : de la bonne bouffe, de bons breuvages et de bons DJ pour conclure l’événement et faire perdurer le plaisir et l’ambiance ; mais, autrement, il faut plus que jamais faire preuve d’audace et de vision. »

CRÉER, PRODUIRE

Une constante que l’on pourrait retrouver dans les évènements produits par BLVD ? « Je dirais qu’il y a souvent, voire presque toujours quelque chose d’artistique dans les projets qui aboutissent chez nous, poursuit-elle. Ça fait partie de notre ADN en quelque sorte. Aussi, on cherche systématiquement à réinventer l’évènementiel, et ce, dans chacun de nos projets. C’est ambitieux à dire, mais aucunement prétentieux, car c’est réellement ce qui nous anime, et on se donne corps et âme pour y arriver. On essaie de toujours faire mieux, toujours faire plus grand et de s’organiser pour y arriver. C’est de la prod réfléchie, comme j’aime l’appeler – et c’est d’ailleurs le slogan de BLVD. Pour moi, le vrai plaisir, c’est de voir une idée prendre forme pendant quelques mois jusqu’à la présentation de l’évènement. Et mon grand plaisir à moi, c’est de me retrouver sur place, que ce soit pour le plaisir ou pour trouver des solutions à de petits imprévus. Je suis une femme d’action ainsi qu’une personne très sociale. J’adore jaser avec le monde et j’adore vivre avec eux l’expérience de nos évènements. C’est la meilleure façon d’apprécier notre travail. »

BLVD


Groundz : une startup terre-à-terre qui voit grand

À lire maintenant

Orkestra - Quand le fun pogne
Personnalités de la semaine : Charles Beaulieu et Dave Gourde (Glassroom)
Le Festival TransAmériques veut sortir de la mêlée
Nouvelle campagne Juste pour rire
La Journée des musées montréalais est de retour
Vague de nominations chez Erod
Z Communication ouvre un bureau à St-Eustache
Le Canada récolte l’or, l’argent et le bronze aux OBIE Awards
Plus beau sur la rue Turgeon
Groupe Restos Plaisirs fait confiance à Maison 1608 par Solisco
CO2 Solutions fait peau neuve
Maison 1608 par Solisco signe le guide des vacances au Saguenay–Lac-Saint-Jean