Maïté Belmir

Une Fondation pour mieux soutenir Tel-Jeunes

par Maïté Belmir, le 29 mai 2018


Cet article a été publié dans le Grenier Magazine, volume 03, numéro 27.

La Fondation Tel-Jeunes, créée en 2009, a pour mission de faire connaître et d’appuyer financièrement Tel-Jeunes et LigneParents. Ces deux organisations à but non lucratif ont pour mandat d’aider les jeunes qui rencontrent des difficultés ainsi que les parents dont les enfants ont besoin de soutien.

Alors qu’une grande campagne de financement vient d'être lancée il y a quelques mois, la Fondation Tel-Jeunes continue de développer la notoriété de Tel-Jeunes et LigneParents.

Créé il y a un peu moins de 10 ans, la fondation est venue soutenir l’activité des deux OBSL qui ont été fondées respectivement en 1981 pour le service aux parents et 1991 pour le service aux jeunes. Ces deux organisations ont en effet « une longue existence, c’est pour cette raison que la fondation est venue soutenir les actions menées au quotidien », explique Céline Muloin, présidente et directrice générale de Tel-Jeunes.

Céline Muloin
Céline Muloin

Ses membres veillent à asseoir la pérennité de la Fondation dont les ressources proviennent à 75% de dons. Pour ce faire, la stratégie est de construire une banque de donateurs dont l’engagement sera pluriannuel. Ainsi, les efforts économisés sur le renouvellement de ces donateurs pourront être investis ailleurs et permettront de développer les actions de la Fondation.

À travers quatre événements majeurs, la Fondation Tel-Jeunes cherche à joindre des gens d’affaires comme lors du Lunch au Homard qui réunit près de 4000 personnes chaque année, permettant de récolter jusqu’à 1 million de dollars. La Fondation Tel-Jeunes a longtemps été représentée par Marina Orsini, qui a été porte-parole de la Fondation pendant près de 25 ans. Sa successeure n’est nul autre que Sarah-Jeanne Labrosse, jeune actrice qui a pris ses fonctions il y a maintenant deux ans et qui se rapproche davantage du public de Tel-Jeunes.

Lorsque l’on sait que le taux de suicide chez les jeunes au Québec1a longtemps été supérieur à la moyenne nationale ou encore que 90% des grossesses chez les jeunes de 17 ans à 20 ans ne sont pas planifiées, il n’y aucun doute sur la nécessité des services offerts.

Alors, comment la Fondation Tel-Jeunes et les deux OSBL rejoignent-elles leurs publics cibles? De nos jours, il faut être plus tactique en étant présent là où les jeunes sont. Même si l'affichage fait encore partie des campagnes réalisées, notamment dans les écoles, la Fondation a dû évoluer avec son temps.

Avec une page Facebook qui compte plus de 40 000 fans, les réseaux sociaux sont de toute évidence le terrain de jeu de prédilection de Tel-Jeunes. Dans l’objectif de toujours entretenir la notoriété et de développer l’image, « l’utilisation d’Instagram est aussi à l’étude, précise Céline Muloin. C’est un vrai défi de rester à la mémoire des jeunes pour qu’ils aient le réflexe d’utiliser nos services. »

Et comme le vidéo est la clé de la réussite pour être vu sur les médias sociaux, la chaîne YouTube de Tel-Jeunes offre des dizaines de vidéos pédagogiques comme « Comment aider un.e ami.e? » ou « Comment savoir si je suis enceinte », d’une durée de 2 ou 3 minutes. Sans « chichi », le contenu est drôle, simple et efficace.

En avril 2017, une campagne a été lancée par l’agence Tank, orchestrée en affichage, vidéo Youtube d’influenceurs, gifs ou encore capsule web mettant en vedette Sarah-Jeanne Labrosse avec un concept fort mêlant images d’archives et problèmes d’aujourd’hui.

Le nouveau site Internet de Tel Jeunes a été lancé en février 2018, avec une nouvelle formule adaptable à tous les supports, il permet aux jeunes de trouver toutes les informations qu’ils recherchent en quelques clics.

Plus de 1 700 000 jeunes aidés depuis 1991

Et la tendance est maintenue à la hausse. Aussi, après avoir lancé les textos il y a quelques années, « la possibilité de clavarder a permis d’augmenter les contacts et de diversifier les moyens », explique la présidente et directrice générale de la fondation.

Grâce à ces efforts, Tel-Jeunes offre un soutien 24h/24 et 7 jours/7 qui a aidé 35 000 jeunes avec 12 838 appels, 4000 courriels et 10 061 textos reçus pour un total de 388 586 messages envoyés. À cela s’ajoutent les 1135 personnes qui ont participé au forum d’entraide. De son côté, LigneParents a à son actif près de 450 000 parents qui ont eu recours au service depuis sa création il y a 37 ans maintenant. Depuis 1991, le nombre total de jeunes aidés depuis 1991 s’élève à 1 700 000.

Toutes les informations sur la Fondation sont disponibles au http://fondationteljeunes.org.

1 et 2: Sources Institut National de la Santé Publique Québec, 2017

Fondation Tel-Jeunes

 


5S : Efficience programmée

À lire maintenant

Pamplemousse Média accueille Isabelle Vaillancourt
Bravo Télécom fête ses 10 ans
Novisoft se refait une beauté
Alexandre Bisaillon reprend des scènes de films cultes pour Mia Pasta
FH Studio accueille Nicolas Pinson
Kid Car fait confiance à Amauta Marketing
Kijiji renforce son équipe de haute direction
Nouvelle plateforme signée Kryzalid pour Dre Sandra McGill
L’Agence Sonia Gagnon assure la couverture de presse du Guide Lapeyrie 2019
TV5 fête ses 30 ans
Match parfait pour Banque Nationale et VIBRANT Marketing
La Sépaq introduit des promotions en temps réel