Personnalités de la semaine : Jean-Christophe Côté et Marie-Christine Roussel

le 19 mars 2018


Chaque lundi, le Grenier dévoile la personnalité de la semaine.

JDLC 2

Crédit photo : Stéphanie Dufresne

Jean-Christophe Côté

Diplômé en Animation et production radiophonique en ATM au Cégep de Jonquière et finissant en journalisme à l’UQAM. Recherchiste et chroniqueur pigiste à ICI Radio-Canada Première.

Expression utilisée fréquemment : RIGUEUR !

Série favorite : Série Noire

Occupation préférée : J’ADORE FAIRE DU VÉLO. L’été à Montréal, tout est plus simple en vélo. #lachefferieàvélo

Fun fact : En essayant d’impressionner mon colocataire, j’ai fait un back-flip à 9 h 30 le matin... Résultat : un nez cassé le jour de la prise de photo des finissants à l’université #champion

JDLC 3

Crédit photo : Rosalie Bycenko

Marie-Christine Roussel

Finissante en télévision à l’UQAM, vidéaste et passionnée. Désire principalement se spécialiser en documentaire télé.

Expression utilisée fréquemment : Est-ce qu’on peut faire mieux ?

Série favorite : 19-2

Occupation préférée : Faire du vélo aussi ! #lachefferieàvélo

Fun fact : J’ai un tattoo d’un signe de WiFi qui ne fonctionne pas…

L’expérience JDLC, ça implique quoi ?

Devenir le duo de chef de l’UQAM vient immanquablement avec de la pression et des attentes. L’Université du Québec à Montréal a l’une des meilleures facultés de communication de la province et il faut toujours être conscient que nous représentons tous ceux qui sont passés en ses murs. Les Jeux de la communication (JDLC) sont sacrés à l’UQAM et nous avions un devoir de perpétuer l’héritage d’excellence de notre université.

Être co-chef c’est d’abord d’être capable de dénicher 35 étudiants talentueux et passionnés par les communications à travers plus de 200 candidatures. Ensuite c’est de former un esprit d’équipe et un sentiment d’appartenance fort envers sa délégation. C’est aussi de trouver une vingtaine de mentors pour épauler les délégués dans leurs pratiques hebdomadaires. C’est organiser des évènements, faire le lien entre le comité organisateur et la délégation, faire de la gestion de ressources humaines, gérer des crises, remplir des demandes de subventions et de commandites, performer dans son épreuve individuelle, tout en trouvant le temps pour travailler, aller à ses cours, dormir et entretenir ses relations familiales, amoureuses et sociales (Spoiler : impossible de tout réussir dans cette dernière énumération).

Nous sommes très fiers de ce que nous avons accompli cette année. La 22e édition des JDLC aura été mémorable pour l’UQAM. En remportant 11 médailles sur 13 épreuves, dont 6 premières places, la délégation 2018 s’est plus que démarquée.

Être co-chef à l’UQAM est un mandat immense et la force de notre chefferie réside principalement dans l’amitié que nous avons développée lors de la dernière année. C’est quétaine dit comme ça, mais jamais nous n’aurions passé au travers de l’année sans l’amour et le support mutuels.

JDLC 1

Crédit photo : Maxime Messier


Personnalité de la semaine : Fayçal Hajji (FH Studio)

À lire maintenant

Simons acquiert Rituels.ca
Deux nominations au Théâtre Outremont
Entreprendre ici lance son programme de bourses d’honneur
Étude Vividata : les Canadiens ont-ils encore confiance  envers les nouvelles traditionnelles?
L’eau prend la parole dans une campagne signée Bleublancrouge
Expédia Canada surfe sur les vacances d’été au Québec
Wendy’s choisit Torchia
Déconnexion complète au Canot-camping de La Vérendrye
Les succès des éleveurs de porcs de chez nous mis en lumière
Le Festival Juste pour rire présente «Les Serge»
Quadruple nomination chez Parkour3
Charlotte Ratel se joint à Alt