Nancy Therrien

Samarkand : Rester petit, créer en grand

par Nancy Therrien, le 22 février 2018


Cet article a été publié dans le Grenier Magazine, volume 03, numéro 11.

En discutant avec Béatrice Laham, celle qui a fondé avec son mari Xavier Deneufbourg, Samarkand, une agence de design, promotion et communication, on réalise qu’ils font les choses différemment. Jusqu’ici, rien d’étonnant, puisque toutes agences confondues visent à se démarquer. Pourtant, la philosophie de travail des deux associés est absolument rafraîchissante. Portrait d’une petite entreprise familiale où moins on est de fous, plus on réussit. 

La valeur n’attend point le nombre d’employés

Cinq, c’est le nombre de personnes qui œuvrent à Samarkand (sept si l’on pense aux deux pigistes réguliers). Le fils de Béatrice et XavierThibault Deneufbourg, récemment diplômé de la John Molson School of Business de l’Université Concordia, a rejoint l’équipe l’an passé à titre de coordonnateur marketing. Avec Marie-Josée Morin, directrice artistique et Stéphane Ulrich, designer, le compte est bon. D’ailleurs, le compte restera tel quel puisque les fondateurs n’aspirent pas à augmenter les effectifs. À ce sujet, Béatrice voue le succès de son agence à sa simplicité. « Certes, l’ambiance qui règne à Samarkand est très chaleureuse, mais elle est aussi très professionnelle. Nous mettons l’accent sur la qualité de notre travail. C’est cet équilibre qui fait notre force ». 

Quand les clients font affaire avec l’agence, ils rencontrent rapidement les membres qui travailleront sur leur projet. Puis, comme Béatrice et Xavier sont tous deux chargés de projets, cela est rassurant pour eux. Du coup, les clients leur ont fait confiance pour plus de 2400 projets depuis 2004. En plus d’orchestrer de nombreuses campagnes marketing, Samarkand se spécialise dans la conception d’images de marque et la réalisation de documents institutionnels, de rapports annuels, de magazines, etc. Son offre de services a évolué au fil des ans, si bien que l’agence est en train de monter un magazine en ligne qui fait sa fierté et qui tient la petite équipe bien occupée : « Samarkand n’est pas une agence très connue, mais étant donné que nous avons toujours été très occupés, nous n’avons pas eu à nous soucier de son rayonnement. Notre notoriété s’est développée grâce au groupe de personnes en place qui fait la différence », relate Béatrice

Les expériences forment la culture d’entreprise 

Samarkand, c’est l’histoire d’une famille qui partage une passion commune pour ce qui est bien fait et bien dit. Béatrice raconte comment est né son bébé avec beaucoup d’enthousiasme : « Mon mari et moi sommes associés dans la vie comme dans le travail. Nous nous sommes entourés de personnes que nous aimons beaucoup et qui font aujourd’hui partie de notre famille ». Béatrice et Xavier ont fondé l’entreprise après un parcours professionnel de deux décennies hyper formateur qui leur a permis de développer une idée très précise de l’environnement de travail qu’ils souhaitaient offrir ainsi que du type de clients avec qui ils voulaient collaborer : « J’ai eu recours aux services de grandes agences parisiennes, ce qui m’a rapidement permis d’identifier ce que j’appréciais et ce qui m’irritait profondément comme cliente », relate Béatrice. Parmi les irritants, la cofondatrice de Samarkand relève le côté parfois condescendant des professionnels du domaine, notamment en France. Cela dit, Béatrice croit que les mentalités ont probablement changé, mais il y a vingt ans, on lui dictait comment penser et comment faire alors que c’est elle qui était allée vers l’agence dans le but de régler une problématique de communication : « L’attitude “Écoute-moi, je sais ce que je fais, c’est moi qui détiens la vérité !” est inexistante à Samarkand ».

Aide-toi et l’agence t’aidera

Bien sûr, toutes les agences clament qu’elles sont partenaires avec leurs clients. Toutefois, Samarkand croit fermement que le client, qui connaît sur le bout des doigts son produit, son entreprise et ses objectifs, détient la réponse à son problème de communication. C’est selon cette vision et suivant les valeurs d’humanité, de respect, d’excellence et d’intégrité que l’équipe travaille de concert avec sa clientèle afin de l’aider à clarifier et exprimer sa pensée ainsi que ses besoins. Une stratégie payante, puisque la campagne 1 5 52 de Samarkand a remporté un prix de marketing international en novembre dernier dans le cadre des Meetings Industry Marketing Awards, dans la catégorie Best Integrated Campaign.

« Quand on propose des concepts et que ces derniers stimulent le client au point de nous amener plus loin avec ses propositions, nous savons que c’est gagné. Le client accepte le concept comme étant le sien. Cela prouve que nous avons compris, même s’il y a certains ajustements qui ont été apportés par le client. C’est exactement ce que nous voulons, car nous ne voulons pas être cette agence condescendante qui a imposé sa pensée et sa propre vérité au client ». Béatrice ajoute que les présentations de son agence se déroulent dans une ambiance très décontractée, le but étant de faire parler le client par rapport aux propositions afin de monter un projet collaboratif. Voilà tout le côté simplicité auquel goûtent les clients à Samarkand. Un goût fraîchement inspiré par la ville mythique de Samarcande, carrefour de culture et d’affaires sur la route de la soie, laquelle symbolise le rapprochement des peuples depuis des millénaires. Le secret est dans la proximité avec les clients…


Shopper  marketing  : 3  secondes  pour  faire  sonner  la  caisse

À lire maintenant

Et de 3 statuettes pour le Québec à Cannes !
 Grande chasse au trésor à travers le Québec avec la Sépaq
Un Lion pour la SAAQ à Cannes
Avez-vous mangé seul aujourd’hui?
Nautilus Plus choisit Adviso
FleishmanHillard HighRoad accueille un nouveau membre
BLVD s'occupe de la soirée des Octas
MP Repro récompensée au gala Gutenberg
Résultats de l’étude Vividata Été 2018
De nouveaux visages chez Rablab
Le Grenier en bref passe en mode été
Un événement pour Devimco Immobilier signé BLVD