Personne n'est à l'abri de l'itinérance

le 4 octobre 2011


Publicis Montréal a conçu la plus récente campagne publicitaire de la Maison du Père. L'offensive médiatique se décline en télévision 30 secondes, en affichage, en journal et en marketing direct.

Présente à Montréal depuis plus de 40 ans, elle est beaucoup plus qu’un refuge pour les hommes sans-abri de 25 ans et plus. En plus d’offrir un gîte, des repas, des soins d’hygiène et un vestiaire, son équipe s’efforce, jour après jour, d’offrir aux hommes qui le désirent l’appui nécessaire pour sortir de l’itinérance par ses programmes de réinsertion et d’accompagnement social. Elle veille également sur le bien-être des aînés de la rue par le biais de sa résidence.

«Comme personne n'est à l'abri de l'itinérance et que personne ne souhaite s'occuper d'un itinérant alors nous avons tout intérêt à donner à la Maison du Père», souligne Luc Mérineau, concepteur de la campagne.

«Des envois postaux ciblés à certains influenceurs du domaine des médias et des communications ont été envoyés pour les sensibiliser à la cause afin qu'ils puissent en parler à leur tour», souligne Nicolas Massey, vice-président, directeur de la création chez Publicis Montréal.

D'ailleurs, la campagne a attiré l'attention de l'émission Tout le monde en parle dimanche dernier où 1 317 000 personnes ont vu Bernard Derome et Serge Savard faire valoir l'importance de la Maison du Père au sein de la communauté montréaise.

Pour connaître les crédits de cette campagne, lisez le bulletin Grenier aux nouvelles du 10 octobre 2011.

À lire maintenant

Une campagne pour le bec signée par les finissant·es du Collège LaSalle
Trouvez l'écureuil en vous avec BMO
Le français à l’honneur
Café William retient les services de Publicis
Publicis Montréal signe une campagne internationale pour Burger King
Le métavers: cinq mythes démystifiés