Bell Cause pour la cause avec une campagne nationale numérique

le 31 janvier 2018


Cette année, la campagne signée lg2 de la Journée Bell Cause pour la cause met de l’avant les histoires de Canadiens qui vivent avec une maladie mentale ou qui soutiennent des proches dans cette situation.

« Un total de 37 personnes, qui ont su bénéficier du support direct de la cause, se sont réunies pour partager autant des témoignages touchants que leurs épreuves personnelles, explique Nicolas Dion, associé, directeur de création chez lg2. Que des gens s’ouvrent aussi facilement et aussi publiquement au sujet de la maladie mentale est la preuve que nous sommes sur le bon chemin.

Depuis le 2 janvier dernier, la 8e édition de la Journée Bell Cause pour la cause se fait voir et entendre grâce à une présence soutenue dans les médias. Aux messages vidéo, qui se retrouveront sur les différentes plateformes sociales, s’ajoutent de la radio, de l’affichage ainsi qu’une vitrine en ligne où sont rassemblés témoignages et ressources, le tout appuyé par une stratégie numérique à grand déploiement. À l’occasion du jour j, le 31 janvier, les tweets qui utiliseront le mot-clic de la Journée défileront sur un immense panneau numérique installé sur la façade du Dundas Square à Toronto.

Rappelons que l’édition 2017 a établi de nouveaux records, alors que plus de 130 millions de messages ont été envoyés. Le mot-clic #BellLetsTalk a été le plus utilisé au Canada en 2017, et est devenu le plus employé de tous les temps sur Twitter au Canada. Selon Statistiques Canada, quatre Canadiens sur cinq se disent plus sensibilisés aux questions de santé mentale qu’ils ne l’étaient il y a cinq ans.

Nouveauté cette année, Bell s’engage à verser 5 cents pour chaque visionnement de la vidéo officielle sur chacune des plateformes sociales, en plus de Facebook, comme c’était le cas lors de l’édition précédente.


Crédits

Client : Bell - Devorah Lithwick, Mary Deacon, Loring Phinney, Elaine Bissonnette, François d’Amour
Vice-présidence création : François Sauvé
Direction de création : Nicolas Dion, Stuart MacMillan, Alexandre Jourdain
Création : Patrick Rochon, Luc Dupéré, Annika Ramchandani, Julie Poulin, Christian Pocetti, Léa-Laure Bergeron, Alexis Renaud
Planification : Sabrina Côté
Expérience utilisateur : Mathieu Parent–Nicolas Baldovini
Contenu : Malika Desrosiers, Maude Bourcier-Bouchard, Sophie R. Bragg
Service-conseil : David Legendre, Marie-Michelle Leboeuf, Matea Tomic, Anne-Sophie Forget-Leroux, Madeline Dumayne, Alexandre Normand
Production d’agence : Catherine Dumas
Photographie : Raphaël Ouellet
Réalisation : Emanuel Hoss-Desmarais
Direction de la photographie : Sara Michara
Maison de prod./production : Gorditos (Nancy Thibodeau)
Postproduction : Fly studio
Studio de son/ingénierie : 
BLVD

Musique : Circonflex
Montage : Claude-Antoine Guibord et Carl d’Amours
Chargés de projets (imprimé et numérique) : Marie-Élisabeth Fouquet-Bouchard, Lydie Houle et Nathalie Dupont
Production graphique (imprimé et numérique) : Roberto Alfaro, Theo Sohiez, Fréderic St-Denis, et Joanie Évrard, François Plourde (retoucheur) Michel Bélisle, Frédéric Graf (producteurs)
Développeurs : Raphaëlle Cantin, Robin Gauthier, Simon Côté Bouchard, Martin Léveillé, Cédric Givord, Mathieu Lavoie, François Perreault, Louis-Philippe Favreau
Médias : Media Expert (Flavia D’Orazio, Lloyd Lottner, Audrey Desautels)


Le concours Carte Blanche d’Astral est de retour pour une 9e édition

À lire maintenant

Matom Communication récolte deux nouveaux mandats
Du Web au magasin : 12 stratégies pour inciter vos utilisateurs à se rendre dans votre point de vente
Les principales tendances UX pour la rentrée 2018
Et si une banque faisait appel aux Ghostbusters?
Pamplemousse Média accueille Isabelle Vaillancourt
Bravo Télécom fête ses 10 ans
Novisoft se refait une beauté
Alexandre Bisaillon reprend des scènes de films cultes pour Mia Pasta
FH Studio accueille Nicolas Pinson
Kid Car fait confiance à Amauta Marketing
Kijiji renforce son équipe de haute direction
Nouvelle plateforme signée Kryzalid pour Dre Sandra McGill