Les jeunes adultes très friands des services de divertissement en ligne au Québec

par CEFRIO, le 4 mai 2017


Le nouveau volet de l’enquête NETendances du CEFRIO révèle que les jeunes adultes québécois âgés entre 18 et 24 ans sont significativement plus nombreux que les plus âgés à se divertir en ligne. Les jeunes adultes sont 84 % à regarder des vidéos en ligne, 70 % de la webtélé, plus d’un sur deux à écouter de la musique en continu (53 %) ou encore à déposer des photos (52 %) ou des vidéos sur Internet (24 %). Ils sont également plus nombreux à payer pour du contenu en ligne (47 % regardent ou téléchargent des films ou séries payants et 39 % téléchargent de la musique payante) que tous les autres groupes d’âge interrogés dans cette enquête. L’enquête révèle également que les 18-24 téléchargent en plus grand nombre des applications mobiles payantes (37 % par rapport à 20 % pour l’ensemble des adultes québécois), que ce soit sur un téléphone intelligent ou une tablette numérique.

Les contenus payants de plus en plus populaires

Le téléchargement de musique payante est en progression au Québec, rejoignant 22 % des adultes (en progression de 2 points par rapport à 2015), au détriment de la musique gratuite (17 %, en baisse de 7 %). Les Québécois sont également plus nombreux à regarder et télécharger du contenu vidéo payant (22 % pour l’ensemble des adultes, en hausse de 2 points de pourcentage par rapport à 2015). Mentionnons également que 36 % des foyers québécois sont abonnés à au moins un service permettant de visionner du contenu télévisuel sur le Web et 28 % possèdent un téléviseur connecté de type Smart TV.

Du côté des services d’abonnement d’écoute vidéo payants, Netflix arrive au premier rang avec 21 %, suivi par le Club Illico (13 %) et Tou.tv Extra (5 %). Sans surprise, le taux d’utilisation de Netflix et significativement moins élevé chez les francophones (18 %) que chez les non-francophones (31 %). Les foyers ayant un revenu égal ou supérieur à 100 000 $ utilisent davantage ce type de service (58 % comparativement à 36 % pour l’ensemble des foyers).

Écoute de vidéos en ligne

Pour l’ensemble des groupes d’âge sondés, le visionnement de vidéos en ligne sur des plateformes telles que YouTube ou Dailymotion demeure l’activité la plus populaire et affiche une nette progression par rapport à 2015. En 2016, 60 % des adultes québécois ont regardé des vidéos en ligne comparativement à 53 % en 2015.

Certaines autres activités moins populaires

Finalement, l’enquête fait ressortir que certaines activités de divertissement en ligne sont en perte de popularité dans la province. Les adultes québécois jouent moins en réseau, que ce soit sur une console de jeux ou un ordinateur (17 % comparativement à 21 % en 2015). Les sites de jeux sont aussi moins populaires tout comme les plateformes dédiées au dépôt de photos (Picasa, Flickr ou Instagram) qui sont moins prisées par les internautes québécois depuis un an.

Autres faits saillants

• Les adultes de 25 à 44 ans sont ceux qui écoutent le plus la radio sur Internet, en direct ou en différé.
• Près de 20 % des adultes québécois téléchargent des livres ou des magazines numériques pour une lecture sur un support électronique.
• Plus de la moitié (52 %) des détenteurs de tablette électronique qui téléchargent des livres ou des magazines numériques utilisent des services payants pour accéder à ce type de contenu.

Les résultats détaillés de l’étude peuvent être consultés en ligne.


Omniprésence du visionnement de contenus connectés chez les 12-25 ans

À lire maintenant

La gastronomie portugaise à l’honneur dans la nouvelle série du Groupe Ferreira
Joliette Toyota s’offre une campagne 360
BEET s’éclate avec Jérôme Rochette
Toast Studio dévoile les coulisses d’Espace pour la vie
Jasons procrastination avec le BEC
West elm braque les projecteurs sur les femmes
La Factry célèbre la créativité
CASSIES : Cossette et SickKids remportent le Grand prix
Groupe Dallaire se construit une nouvelle image
La Maison W signe l’identité du festival Santa Teresa
Republik lance la 3e cohorte Playground
Deux nouveaux joueurs se joignent à Cundari