Le P’tit Chanceux permet d'en offrir plus aux familles

le 11 mai 2016


L’Office du tourisme de Québec (OTQ) a lancé sa nouvelle campagne signée Cossette. Afin d’encourager les jeunes familles de Montréal et de la Montérégie à visiter la région de Québec pendant les vacances estivales, l’agence a développé une offre promotionnelle qui plaira sûrement aux parents et qui fera le bonheur des enfants.

Toutes les familles ayant réservé au moins deux nuitées à Québec dans l’un des hôtels participants recevront le bracelet du P’tit Chanceux pour leurs enfants de 12 ans et moins. Issu de la technologie Connect & Go, le bracelet intelligent donne droit à des entrées gratuites et à une multitude de surprises, dont des activités gratuites.

Plusieurs sites et attraits touristiques de la région de Québec font partie des gratuités offertes grâce au bracelet du P’tit Chanceux, dont iSaute Québec, le Mont-Saint-Anne, les Croisières AML, le Méga Parc des Galeries de la Capitale, l’Aquarium de Québec, le Musée national des beaux-arts du Québec, Benjo, et plus encore!

Cette offensive à dominance numérique est en vigueur du 9 mai au 9 septembre. En plus de la création publicitaire qui peut être vue sur différents sites Web destinés à la famille, ainsi que dans La Presse+, Cossette a également réalisé le design du bracelet du P’tit Chanceux.

Crédits

Client : Office du tourisme de Québec
Agence : Cossette


Marketing Awards: des Québécois sur le jury

À lire maintenant

L'Institut de la crédibilité et Réputation & cie lancent un service sur demande
L’agence Frank accompagnera Fruit d’Or dans sa stratégie numérique
Le Virage Vert de Boite Pac
Arobas Web + numérique dévoile son nouveau positionnement
Un printemps sous le signe de la croissance pour Brouillard
Antonio Uve signe les illustrations pour le site des sauces MIGHTYWARM
Nominations et nouvelle structure pour OPC événements
Babbel revoit son application et élargit son offre
Un nouveau directeur général chez Mishmash Média
Des message audacieux pour les bananes Equifruit
La menace grandissante du «deepfake»
L’agence Bloom s’associe à la plateforme HeyAllo