Sylvain Desfossés (Desfossés média)

Géo-ciblage : pour mieux investir votre budget média

par Sylvain Desfossés (Desfossés média), le 21 avril 2016


Chaque entreprise et chaque détaillant fait face au même dilemme : dois-je élargir mon marché cible quitte à réduire ma présence média, ou couvrir moins de territoire en prolongeant ma présence média?

Il vaut mieux pour vous d’avoir une présence média plus soutenue afin que votre marque reste dans la tête de vos consommateurs potentiels. De plus, en cas d‘absence de votre part, vos compétiteurs peuvent en profiter. Nul n’est à l’abri de la « Promotion du siècle ».

Bien choisir vos marchés

Je suis étonné de constater à quel point les entrepreneurs sous-utilisent les données de Statistique Canada. On y trouve une manne de renseignements qui peuvent vous aider à déterminer quel(s) marché (s) vous devriez prioriser.

Un exemple simple

Disons que votre produit ou service s’adresse surtout aux 55 à 69 ans, c’est-à-dire les fameux baby-boomers. Au départ, vous envisagez de cibler l’ensemble du territoire la Mauricie et du centre du Québec. Mais votre budget média ne vous permet pas de vous éparpiller de la sorte.

À l’aide des données de Statistique Canada, vous analysez chaque ville afin de trouver une réponse. Le tableau suivant est assez éloquent.

Deux villes se distinguent dans le territoire qui vous intéresse. Louiseville et Shawinigan ont une forte proportion de 55-69 ans. Par contre, la part des 55-69 ans de Louiseville est plutôt faible (2,4 %) comparativement à celle de Shawinigan (16,4 %). Votre choix se portera donc sur Shawinigan. Lorsque votre budget sera plus élevé, Trois-Rivières sera dans votre mire.

Des analyses plus complexes

Bien sûr, les études de marchés potentiels ne sont pas toujours aussi simplistes. Il est possible d’intégrer les dépenses per capita pour votre secteur d’activité, les revenus et bien d’autres variables. Vous pouvez également demander à chacun de vos clients de vous donner leur code postal.

Les firmes de géomarketing peuvent aussi être utiles, surtout si vous cherchez à identifier des marchés pour élargir votre réseau de distribution ou, au contraire, pour le réduire. Dans ce cas, les projections de croissance des populations cibles seront un enjeu de taille. Leurs données, jumelées à vos codes postaux, donnent des analyses très robustes.

Internet : des restrictions

Internet Advertising Bureau (IAB) Canada ne recommande pas l’utilisation des codes postaux, dont la précision est estimée autour de 10 % seulement sur Internet. Le ciblage par région est beaucoup plus précis. IAB Canada évalue que, dans un rayon de 40 km, la précision est d’environ 88 %. Les sites de météo offrent une excellente alternative sur Internet.

Géo-ciblez dans plusieurs médias

Certains médias, comme les Circulaires Publisac et certains fournisseurs de panneaux d’affichage extérieur offrent déjà un service de géo-ciblage. Bref, gardez en tête que le géo-ciblage est là pour vous aider à optimiser votre budget dans plusieurs médias : téléphone intelligent, hebdos, Publisac, Facebook, sites de météo, affichage extérieur et publipostage. Soyez stratégique!

-

Desfossés média : plus qu’un stratège média, votre partenaire stratégique.


L'Institut de la crédibilité et Réputation & cie lancent un service sur demande

À lire maintenant

L'Institut de la crédibilité et Réputation & cie lancent un service sur demande
L’agence Frank accompagnera Fruit d’Or dans sa stratégie numérique
Le Virage Vert de Boite Pac
Arobas Web + numérique dévoile son nouveau positionnement
Un printemps sous le signe de la croissance pour Brouillard
Antonio Uve signe les illustrations pour le site des sauces MIGHTYWARM
Nominations et nouvelle structure pour OPC événements
Babbel revoit son application et élargit son offre
Un nouveau directeur général chez Mishmash Média
Des message audacieux pour les bananes Equifruit
La menace grandissante du «deepfake»
L’agence Bloom s’associe à la plateforme HeyAllo