Société québécoise de la rédaction professionnelle

L'œil du rédacteur - La totalité totalisante de tout le monde

par Société québécoise de la rédaction professionnelle, le 14 mars 2016


La locution « tout le monde » désigne un ensemble de personnes. Les trois mots – tout, le et monde – demeurent toujours au singulier même s’ils signifient une réalité plurielle. La dissonance de sens nous joue parfois des tours, notamment à l’oral. Les « tout le monde sont là, tout le monde le font » sont courants, mais fautifs. Conservez le singulier : tout le monde est là.

Par ailleurs, les sondeurs emploient la locution pour décrire une opinion largement partagée ou pour signifier n’importe qui. Dans ce cas, la majuscule et les traits d’union sont requis comme dans « ce sondage révèle l’opinion de Monsieur-tout-le-monde ».

-

Gilles Trudeau, ARP rédacteur agréé de la SQRP

Pour nous écrire : [email protected]


Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions

À lire maintenant

Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions
Pourquoi les villes et municipalités devraient-elles choisir WordPress?
5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL
Bon coup médiatique: Hydro-Québec
Ergonomie 101
Hausse salariale: comment s’y prendre?
Bon coup médiatique: la santé mentale
Évitez de vous brûler au travail
Mauvais coup médiatique: Anne Casabonne
Aux urnes, communicateurs!
Bons coups médiatiques: Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime
Cinq conseils pour rehausser l’expérience des portes ouvertes