Société québécoise de la rédaction professionnelle

L'œil du rédacteur - La totalité totalisante de tout le monde

par Société québécoise de la rédaction professionnelle, le 14 mars 2016


La locution « tout le monde » désigne un ensemble de personnes. Les trois mots – tout, le et monde – demeurent toujours au singulier même s’ils signifient une réalité plurielle. La dissonance de sens nous joue parfois des tours, notamment à l’oral. Les « tout le monde sont là, tout le monde le font » sont courants, mais fautifs. Conservez le singulier : tout le monde est là.

Par ailleurs, les sondeurs emploient la locution pour décrire une opinion largement partagée ou pour signifier n’importe qui. Dans ce cas, la majuscule et les traits d’union sont requis comme dans « ce sondage révèle l’opinion de Monsieur-tout-le-monde ».

-

Gilles Trudeau, ARP rédacteur agréé de la SQRP

Pour nous écrire : [email protected]


Mauvais coup médiatique: Mega Fitness Gym

À lire maintenant

Mauvais coup médiatique: Mega Fitness Gym
Le marché de l’emploi en temps de Covid
Démystifier les événements hybrides (Partie 1)
Mauvais coup médiatique: GNL Québec
Je modélise, donc je suis
Sur le point d’être licencié?
Mauvais coups médiatiques: l’Université d’Ottawa
Bons coups médiatiques: les «opérations de relations publiques» réussies
Planifications stratégiques pour PME: 3 grands constats à réaliser
La diversité en entreprise, simple opportunité d’affaires?
La revanche des bonnes nouvelles
Avez-vous un mentor?