Société québécoise de la rédaction professionnelle

L'œil du rédacteur - Connaissez-vous le nom épithète?

par Société québécoise de la rédaction professionnelle, le 7 décembre 2015


Non, ce n’est pas un médicament. Il s’agit plutôt d’un nom qui vient caractériser un autre nom, à la manière d’un adjectif. Ainsi, l’expression public cible s’écrit sans trait d’union. Au pluriel, les deux mots s’accordent. On écrit donc publics cibles, marchés cibles, clientèles cibles, etc.

Malheureusement, cette belle règle n’est pas constante. Il arrive en effet que certaines formes d’écriture se répandent pour entrer dans l’usage. C’est le cas du mot cadeau qu’on fait toujours précéder du trait d’union dans les dénominations carte-cadeau, chèque-cadeau, emballage-cadeau, etc. Avouez qu’il y a quelque chose d’espiègle dans cette curieuse langue!

-

Gilles Trudeau ARP et rédacteur agréé de la SQRP
Pour nous écrire: [email protected]


La commandite, ça n’existe pas!

À lire maintenant

La commandite, ça n’existe pas!
Les nuances de la dénonciation
L'œil du rédacteur — Émettre sans se compromettre
Transformation numérique : Passer du mythe à la réalité
L'œil du rédacteur — Être ou ne pas être dans son assiette
3 raisons pour lesquelles vous n’avez pas eu l’emploi ou même une entrevue!
Répondre aux commentaires (positifs et négatifs) sur les réseaux sociaux
7 conseils pour augmenter vos chances d’être financé en remplissant une demande de subvention
L'œil du rédacteur — Arrive en ville!
En recrutement tous les moyens sont bons
Mettre son pied à terre
Améliorer la notoriété de sa marque