Maxime Hurel (KontestApp)

La stratégie de Juste Pour Rire sur les Réseaux Sociaux

par Maxime Hurel (KontestApp), le 22 octobre 2015


Fondé en 1983 à Québec par Gilbert Rozon, le groupe Juste Pour Rire n’a qu’une seule et unique mission « Nous rendre heureux ». Il l’exécute d’ailleurs à merveille : en 2015, le groupe se positionne dans le top 10 des entreprises les plus admirées par les Québécois d’après le palmarès Léger. Une évolution visible également sur les réseaux sociaux : avec 2,8 millions de fans Juste Pour Rire Les Gags (Just for laughs) est la 2ème plus grosse page Facebook canadienne en volume dans le secteur de l’Entertainment. Nous avons voulu en savoir plus sur la stratégie digitale adoptée par ce géant de l’humour. Nous sommes donc allés à la rencontre de Pascal Roberge, Gestionnaire de Communauté chez Juste Pour Rire.

Pouvez-vous vous présenter et présenter vos missions en tant que Gestionnaire de Communauté?

Bonjour, je suis Pascal Roberge. Je m’occupe des réseaux sociaux de Juste Pour Rire côté francophone à Montréal. Je suis auteur en humour ce qui me permet d’avoir un sens de la répartie souvent apprécié chez les Gestionnaires de communauté. J’ai pour mission d’informer les gens sur les différentes activités du groupe (production de spectacle et d’évènement, la production télévisuelle et le festival en juillet). Je crée également de l’animation auprès des fans.

**Comment s’organise la Gestion de Communauté chez Juste pour Rire? **

Nous sommes 2 GC dans le service numérique francophone de Juste pour rire à Montréal. Il existe d’autres GC dédiés notamment à la partie anglophone, un GC qui s’occupe exclusivement des vidéos. Les gags dans les différentes langues et d’autres GC pour les autres festivals du groupe comme Zoofest, Mondial des jeux Loto-Québec et Bouffons Montréal.

Sur quels réseaux sociaux assurez-vous une présence ? Quels contenus y partagez-vous?

Juste Pour Rire est présent principalement sur Twitter et Facebook. Sur Facebook, nous partageons beaucoup de vidéos directement intégrées sur le réseau social car nous avons remarqué qu’elles généraient plus d’engagement. Sur Twitter, nous aimons aussi la publication de médias comme les vidéos de 30 sec directement dans nos tweets. Les contenus vidéos que nous pouvons partager sont nombreux : extraits de spectacles et d’émission télé, entrevue, bande-annonce et autres. Nous sommes également présent sur Instagram et nous envisageons une présence future sur Snapchat.

Quels sont vos objectifs de présence sur les réseaux sociaux?

Sur Twitter, nous avons un rythme de publication plus soutenu comparé à Facebook. Ce réseau social permet en effet de diffuser plus de contenus et notamment de faire de la couverture d’évènements en direct.

Sur Facebook, nos publications sont plus fournies : nous pouvons par exemple y publier le résumé du spectacle de la veille et y ajouter des photos ou vidéos.

Sur Instagram, nous faisons également des publications en Live comme sur Twitter, parfois nous attendons le lendemain de l’événement, cela dépend du spectacle.

Tout cela nous permet de partager aux fans l’information et de générer de l’engagement autour de ces événements. Il est également important pour nous d’assurer sur ces réseaux sociaux une bonne visibilité à tous ces spectacles.

Comment mesurez-vous le ROI de vos actions?

Pour mesurer le ROI de nos actions sur les réseaux sociaux, nous regardons l’évolution du nombre de fans, mais surtout les actions et l’engagement qu’il y a eu autour d’une opération. Pour cela, Facebook Insights nous fournit de nombreuses informations. Nous utilisons également Tweetreach pour Twitter et Hootsuite pour l’ensemble des réseaux sociaux.

Quelles actions mettez-vous en place pour animer vos communautés?

Pour animer notre communauté, nous faisons de manière ponctuelle des concours sur Facebook directement sur notre Timeline. Nous avons également fait le choix de créer des pages fan Facebook dédiées à certaines de nos comédies musicales car le public y est plus ciblé et donc plus engagé. Nous avons ainsi crée Juste pour Grease qui comptabilise plus de 5 000 fans vraiment engagées et nous commençons d’ailleurs en août 2015 l’animation d’une page Facebook dédiée à la prochaine comédie musicale de 2016 : Mary Poppins. Cela nous permet de diffuser encore plus de contenu relié à l’événement : dévoilement du casting, entrevue…

Citez-nous 3 bonnes pratiques utiles à la gestion de communauté?

Mon conseil serait d’être présent et d’assurer une veille régulière. Car quand bien même il est important de programmer ses posts, il faut savoir être présent lors de la publication et être réactif en cas de commentaires. Il faut aussi tout le temps être précis et donner le maximum de détails dans les informations publiés sur les réseaux sociaux. Il ne faut pas être contrarié lorsqu’il s’agit de répéter des informations.

Enfin, sans toutefois prendre les plaintes à la légère, il ne faut pas hésiter à utiliser l’humour pour dédramatiser certaines situations. On est chez Juste pour rire après tout.

Cet article est publié dans le cadre du lancement au Québec de la plate-forme de jeux-concours Kontest. Le responsable du bureau à Montréal Maxime Hurel a rencontré des professionnels de la gestion de communauté au Québec pour appréhender les bonnes pratiques du métier et les partager en exclusivité avec le Grenier aux nouvelles. Témoignage.


Bon coup médiatique: Maxi

À lire maintenant

Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions
Pourquoi les villes et municipalités devraient-elles choisir WordPress?
5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL
Bon coup médiatique: Hydro-Québec
Ergonomie 101
Hausse salariale: comment s’y prendre?
Bon coup médiatique: la santé mentale
Évitez de vous brûler au travail
Mauvais coup médiatique: Anne Casabonne
Aux urnes, communicateurs!
Bons coups médiatiques: Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime
Cinq conseils pour rehausser l’expérience des portes ouvertes