Choisir une cause ou s’engager pour une œuvre philanthropique est une avenue à laquelle peu de gens songent, avant qu’on ne les invite à prendre part à des activités bénévoles ou caritatives. Que vous choisissiez de participer à des dîners-bénéfices, à des initiatives visant à améliorer la condition de vie des gens ou à des initiatives de développement durable, comme le gaspillage alimentaire. Ce qui compte est que le projet vous allume et vous pousse à agir.

Cinq bonnes raisons de s’associer à une cause:

1) Parce que l’action sociale et philanthropique est valorisante

La principale raison de choisir une cause est que c’est un bon moyen d'avoir un impact et de faire une réelle différence. Son action rejoint vos valeurs et vous pousse à agir, créant un sentiment de valeur différente de votre rôle traditionnel.

2) Pour rencontrer de nouvelles personnes et ouvrir vos horizons

Travailler sur des projets qui n’ont rien à voir avec votre emploi actuel peut vous aider à développer de nouvelles compétences, élargir votre réseau de contacts, assumer de nouvelles responsabilités et acquérir de l'expérience utile à votre développement personnel et professionnel.

3) Parce que c’est motivant et agréable de partager des objectifs

Le pouvoir de l’action bénévole est sous-estimé. Bien que ce ne soit pas toutes les causes ou activités caritatives qui sont a priori joyeuses (car on travaille souvent à régler des problématiques sociales), le bénévolat est un excellent moyen de développer un sentiment d’accomplissement et d’accroître votre estime personnelle.

4) Pour donner un nouvel élan à votre carrière

Selon vos valeurs et vos intérêts, il peut être très judicieux de soutenir une cause. De plus, l’expertise professionnelle, comme les connaissances et les compétences que vous avez développées peuvent être d’une grande aide pour certains organismes. Par exemple, si vous avez des compétences démontrées en organisation d’événements ou en gestion des médias sociaux, il peut être judicieux de soutenir une cause en offrant vos services de façon bénévole.

5) Pour améliorer vos habiletés sociales et vos aptitudes à la communication

En participant à des activités bénévoles ou en faisant de la levée de fonds, vous serez appelé à sortir de votre zone de confort pour aller vers les autres et demander leur participation. Les personnes plus timides y trouveront de grands défis!

Dans notre industrie, il est courant d'avoir une cause, de siéger à des CA ou de participer à des tournois de golf au profit d’œuvres de charité. Pour ma part, après avoir passé les 15 dernières années à travailler en relations publiques et marketing pour le compte de multinationales des produits de consommation et des technologies, j’avais besoin de sentir que j’en faisais plus. J’avais besoin de me lever le matin pour aller accomplir un travail qui allait changer quelque chose et apporter des solutions durables à des problèmes humains réels.

Parler de produits qui enrayent les rides, d’analyse des médias sociaux ou même de moteurs d’avions ne suffisait plus à me motiver… Et quand une chasseuse de tête m’a contactée pour me proposer un poste chez Moisson Montréal, la réponse n’a pas tardé. Sans aucune hésitation, je suis allée les rencontrer et j’ai tout de suite compris que j’avais trouvé ma famille professionnelle. «The rest is history», comme on dit.


Marketing réactif: 5 questions que les marques doivent se poser avant de prendre position

À lire maintenant

Marketing réactif: 5 questions que les marques doivent se poser avant de prendre position
Mauvais coup médiatique: Mega Fitness Gym
Le marché de l’emploi en temps de Covid
Démystifier les événements hybrides (Partie 1)
Mauvais coup médiatique: GNL Québec
Je modélise, donc je suis
Sur le point d’être licencié?
Mauvais coups médiatiques: l’Université d’Ottawa
Bons coups médiatiques: les «opérations de relations publiques» réussies
Planifications stratégiques pour PME: 3 grands constats à réaliser
La diversité en entreprise, simple opportunité d’affaires?
La revanche des bonnes nouvelles