Société québécoise de la rédaction professionnelle

L'oeil du rédacteur - Suite à... bien des erreurs!

par Société québécoise de la rédaction professionnelle, le 3 mai 2015


L’usage de la locution «suite à» est courant dans la correspondance administrative. Ainsi, la formule «suite à votre lettre» est jugée correcte, mais on lui préférera, dans un langage soigné, une formule comme «en réponse à» ou encore «pour faire suite à».

En dehors toutefois du contexte administratif, vous devez opter pour «à la suite de». Ce n’est donc pas «suite à» la dernière tempête que vous avez fui vers le Sud, mais bien «à la suite de» celle-ci ou simplement, «à cause de».

_________________

Lucie Fauteux, rédactrice agréée
Pour nous écrire: [email protected]

À lire maintenant

Une jeunesse peu inspirée qui disparait du marché du travail
Le «Dilemme DEI» en entreprise: un parcours sans GPS
Ami, amant, parent, employé: l’art de jongler entre ses rôles
Conseils RH: comment faire face à la pénurie de main-d'oeuvre
Bilan de la reprise événementielle
Des journées de 5 heures? Pourquoi pas!