Société québécoise de la rédaction professionnelle

L'oeil du rédacteur - Par le biais de: une source douteuse!

par Société québécoise de la rédaction professionnelle, le 17 mai 2015


Le mot biais provient du latin biaxius – qui a deux axes – et possiblement de l’ancien provençal biais – détour. La définition de la locution « par le biais de » qui en découle fait ainsi l’unanimité: c’est un moyen détourné et habile de résoudre une difficulté.

Bien que le sens ne soit pas nécessairement malhonnête, il est forcément rusé, voire hypocrite. Alors, ne courez pas le risque! Plutôt que d’affirmer que la société a réalisé ses activités par le biais d’un financement public, optez pour une locution non équivoque comme par l’intermédiaire de, grâce à ou au moyen de.

_________________

Lucie Fauteux, rédactrice agréée
Pour nous écrire: [email protected]


Et si les horaires étaient plus flexibles ?

À lire maintenant

Et si les horaires étaient plus flexibles ?
Bientôt un an de chasse 
Tendances RH à surveiller
Novak Djokovic et Anne Casabonne: même combat
C2C quand le consommateur reprend le contrôle sur les marques
Vous pensez démissionner?
Licencier un employé en toute dignité
Sunwing, les influenceurs et… El Clan Pannetón!
Lassitude au boulot: souffrez-vous de «boreout»?
Comment communiquer à mieux avec son enfant?
Se gérer, une crise à la fois
Nourrir sa santé mentale, une bouchée à la fois