iProspect

Qui du Search Marketing ou du Social Marketing l’emportera ?

par iProspect, le 28 janvier 2011


La guerre entre le Search Marketing et le Social Marketing est plus que jamais décrétée, le premier étant talonné de près par les chiffres exponentiels du second. Si, en janvier 2011, Facebook annonçait plus de 600 millions de membres actifs, le nombre de requêtes sur les engins de recherche s’élevait à plus de 110 millions par jour.

78% des internautes font confiance aux moteurs de recherche pour effectuer des recherches en ligne et faire des achats. Google est utilisé par 91% des québécois. Force est de constater que 45% de ceux qui cherchent des informations en ligne continuent encore à faire leurs achats en magasin.

En seulement deux ans, Facebook a révolutionné sa présence en ligne pour devenir le deuxième site le plus visité après Google selon Alexa Internet. Mais, même si le Social Marketing gagne du terrain, le Search Marketing représente toujours plus de 41% des revenus générés en ligne, soit 741 millions de dollars.

Le Search, champion de la conversion
Améliorer sa présence en ligne est devenu indispensable pour les entreprises. Aujourd’hui, les entrepreneurs ont pris conscience que le Search est devenu la solution optimale à long terme. Et cela de la façon suivante : Référencement = Indexation + Pertinence + Popularité, tel que je l’ai expliqué dans mes précédents billets.

Faire du référencement, c’est comme offrir à son site une seconde jeunesse: le travail effectué optimisera son indexation, c’est-à-dire sa compréhension et sa visibilité auprès des moteurs de recherche. En suivant les bonnes pratiques du Search, l’architecture de votre site devient plus pertinente et performante auprès des moteurs de recherche. L’acquisition de liens fait partie de la stratégie, plus vous aurez des liens externes qui pointeront vers votre site, meilleur sera votre positionnement dans Google.

Mais ces résultats s’établissent sur le moyen, voire long terme. À la différence des campagnes sociales sur Facebook ou Twitter qui génèrent des pics de visibilité sur le court terme. En SEO, les résultats sont visibles entre 3 et 9 mois.

Le SEO se révèle donc une stratégie gagnante pour les entreprises qui ne s’attendent pas à voir des résultats aussi positifs. Les résultats organiques représentent 88% du volume de recherches pour seulement 15% des investissements. D’après un sondage de Forbes de 2009*, le SEO surpasse les prévisions de 35%, 51% des prévisions sont atteintes contre 14% non complétées. À la différence avec le PPC (le référencement payant) qui se place en 2e position avec 23% des attentes surpassées, 55% des prévisions atteintes et 22% non complétées. Les campagnes sociales se démarquent peu avec 21%, 49% et 30%.

Dernier chiffre marquant de ce sondage(en page 4 de la présentation suivante): 48% des répondants considère le SEO comme l’outil marketing le plus à même de générer des conversions. Le PPC obtient 32% et les campagnes sur les médias sociaux seulement 15%.

Ces chiffres sont la preuve que le Search est la stratégie la plus pertinente pour qu’une entreprise améliore sa présence en ligne.

Le futur du Search sera Social
Si Google domine le Search Marketing, d’autres acteurs semblent vouloir se tailler une part du gâteau, parmi lesquels le gourmand Facebook et Bing, le moteur de recherche de Microsoft.

Les deux géants, Microsoft et Facebook, ont d’ailleurs conclu un partenariat qui vise à afficher les recommandations des internautes dans les résultats de recherche tels que les boutons «Like»...

Cette entente marque un changement radical dans l’histoire du Search : grâce à Bing, les internautes verront les commentaires de leurs amis Facebook apparaître dans les résultats des recherches, les mises à jour faites sur votre profil Facebook seront ajoutées aux résultats de recherches organiques. L’alliance Bing/Facebook permet également l’émergence de résultats de recherche plus intelligents et performants.

Quand on sait que le bouton «Like» est utilisé par plus de 2 millions de sites et que Facebook compte plus de 500 millions d’utilisateurs, il n’est pas surprenant que ces données s’agrègent aux résultats ordinaires de recherche. Il est certain que Facebook et Bing ne vont pas en rester là et les entreprises pourront déceler des experts en tous domaines, via les résultats de recherche d’une requête.

Cette alliance stratégique devrait permettre à Bing d’améliorer son algorithme et de séduire de nouveaux utilisateurs, ce qui lui permettra se démarquer de Google.

Ainsi, si le référencement doit être aujourd’hui un reflexe de bonne santé pour vos sites, l’ajout de l’avis positif de nos amis dans les résultats de recherche est à terme, un facteur d’aide à la décision inestimable, que ce soit pour un film, un restaurant ou un voyage.

Cependant, Google et le Search restent aujourd’hui plus puissants que Bing et Facebook réunis, en termes de revenus mais aussi de nombre d’utilisateurs.

Tous les chiffres sont disponibles dans le powerpoint de la conférence que j’ai donnée lors de l'événement Make Web Not War organisé par Microsoft à Montréal le 27 mai 2010.

____________________________________________________________________

GUILLAUME BOUCHARD, Président

Guillaume Bouchard est co-fondateur et président de NVI, une entreprise montréalaise spécialisée en stratégie interactive. Fondée en 2004, NVI est rapidement devenue la plus grande agence web spécialisée en SEO et médias sociaux au Canada, avec plus de 50 employés.

La mission de NVI est de construire des modèles de revenus viables sur Internet pour ses clients en développant et en commercialisant des plateformes web. NVI dispose d’un portfolio complet regroupant des clients de plusieurs industries : les Services - RE/MAX, Monster, Yellow Pages, l’Alimentation – McDonald’s, Danone, Médias Transcontinental, Astral Media, les Loisirs – Club Med, Reader’s Digest, etc.

Diplômé de la prestigieuse université HEC Montréal, Guillaume Bouchard s’est forgé un caractère d’entrepreneur en cumulant plus de 9 années d’expérience en tant que consultant, bloggeur et conférencier dans des événements d’envergure internationale. Guillaume a tenu une colonne chez SEOmoz.org, un blog anglophone de référence dans le domaine du e-marketing. Il est aujourd’hui co-fondateur et journaliste sur le blog francophone Go-referencement.org, un blog-ressource sur le référencement, le e-marketing et le Web 2.0.

Guillaume Bouchard est reconnu par ses pairs comme un leader de son industrie et tient souvent le rôle de conférencier lors de nombreuses conférences américaines et canadiennes (SES Toronto, Pubcon, Infopresse, etc.).

Guillaume Bouchard développe des partenariats à long-terme avec ses clients en leur offrant une vision claire et simplifiée du web dans une optique de retour sur investissement. Il sait surprendre le marché en maximisant des sites qui n’obtiennent pas le rayonnement attendu. Guillaume est une personne enthousiaste et déterminée à relever les défis et à atteindre les objectifs de ses clients.


Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions

À lire maintenant

Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions
Pourquoi les villes et municipalités devraient-elles choisir WordPress?
5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL
Bon coup médiatique: Hydro-Québec
Ergonomie 101
Hausse salariale: comment s’y prendre?
Bon coup médiatique: la santé mentale
Évitez de vous brûler au travail
Mauvais coup médiatique: Anne Casabonne
Aux urnes, communicateurs!
Bons coups médiatiques: Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime
Cinq conseils pour rehausser l’expérience des portes ouvertes