Jeanne-Ermine Michel

Trucs et astuces: Rencontre avec le fondateur de Montreal5a7

par Jeanne-Ermine Michel, le 12 mars 2015


Aujourd’hui, je souhaite vous faire partager ma rencontre avec Arnaud Douilliez, le cofondateur de Montreal5a7. Ce site est un portail dédié aux événements type 5 à 7 dans la région de Montréal. Si j’ai souhaité vous expliquer son histoire, c’est qu’il est Français et je pense que son parcours pourra redonner confiance ou motiver celles et ceux qui sont un peu dans le doute.

Jeanne-Ermine Michel (JEM): Bonjour Arnaud, pouvez-vous vous présenter?

Arnaud Douilliez (AD): Je suis entrepreneur dans le conseil. En France, j’avais créé une entreprise qui faisait vivre 10 personnes. Nous nous occupions de la gestion de finances, principalement des start-up et des PME. J’ai vendu mon cabinet l’année dernière avant de venir m’installer ici. Auparavant, j’ai travaillé dans des directions financières et générales. Aujourd’hui, je fais partie du réseau Anges Québec qui a pour mission de permettre à ses anges investisseurs de réaliser des investissements profitables dans des entreprises innovantes, dans un large éventail de secteurs et dans toutes les régions du Québec. Pour ce faire, ils identifient les meilleurs entrepreneurs et projets d'affaires et soutiennent leurs membres qui les financent. Je suis aussi mentor à la Fondation de l’entrepreneurship et bénévole dans l’association OnRouleAuQuébec. J’ai créé, il a presque 6 mois, le site Montreal5a7 avec Jean-Marc Gauthier. Nous souhaitons que ce site devienne la référence pour choisir un événement de réseautage. Nous voulons faire gagner du temps, c’est pourquoi nous avons créé ce portail dédié aux particuliers et aux entreprises qui regroupent toutes les activités de réseautage. Note: si vous voulez en savoir plus, lire mon article sur Montreal5a7.

JEM: Pourquoi avez-vous décidé de venir vous installer à Montréal?

AD: C’est un choix de vie. J’ai vécu il y a 15 ans à Toronto. C’est à cette occasion que j’ai découvert Montréal et que je suis tombé en amour avec la ville ! Je trouve que Montréal est un parfait mélange entre la culture française et la culture nord-américaine. Depuis ce moment-là, j’ai toujours souhaité habiter ici. Il y a quelque temps, j’ai saisi ma chance et rempli mes papiers de résident permanent.

JEM: Avez-vous des conseils à donner pour les nouveaux arrivants?

AD: Le principal, c’est de savoir que vous allez recommencer votre vie de zéro. Vous pouvez avoir des diplômes ou beaucoup d’expérience ici, ce n’est pas ça qui compte… Préparez-vous à repartir de zéro et à vous adapter au marché québécois ou canadien si vous choisissez Toronto par exemple. Le réseau est primordial : il y a une vraie culture du réseautage que nous ne connaissons pas en France. Il faut participer aux événements, rencontrer des gens, garder le contact… C’est très bien de venir en étant optimisme, mais je pense qu’il faut être réaliste aussi. Bien sûr, vous pouvez venir ici et trouver un boulot de rêve et une qualité de vie épatante, mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. Il faut se donner les moyens d’y arriver et pour cela, rien de tel que la curiosité!

Merci beaucoup Arnaud pour votre témoignage et vos conseils.

Bon courage à toutes et tous et à bientôt,

JeMLaCoM

Pour me joindre:
Blogue: http://jmlacom.wordpress.com/
Linkedin: https://www.linkedin.com/in/jeanneerminemichel
Twitter: https://twitter.com/padme42
Mon courriel: [email protected]


Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions

À lire maintenant

Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions
Pourquoi les villes et municipalités devraient-elles choisir WordPress?
5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL
Bon coup médiatique: Hydro-Québec
Ergonomie 101
Hausse salariale: comment s’y prendre?
Bon coup médiatique: la santé mentale
Évitez de vous brûler au travail
Mauvais coup médiatique: Anne Casabonne
Aux urnes, communicateurs!
Bons coups médiatiques: Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime
Cinq conseils pour rehausser l’expérience des portes ouvertes