Société québécoise de la rédaction professionnelle

L'oeil du rédacteur - Vous ne voulez pas encourir de pertes? Parlez français!

par Société québécoise de la rédaction professionnelle, le 12 avril 2015


Le verbe encourir n’est pas indiqué en finance. C’est un anglicisme. Vous pouvez, certes, subir des pertes ou engager des frais, mais pas les encourir. Le verbe encourir s’emploie par contre pour souligner une situation fâcheuse. C’est ainsi que vous encourez une sanction, un blâme, un reproche ou une punition.

Quant à l’expression encourir un risque, c’est presque un pléonasme (deux mots du même sens) puisque le verbe encourir renferme déjà une notion de risque. Alors, il n’en tient qu’à vous de courir un risque ou de vous y exposer, mais demeurez vigilant quant à l’utilisation du verbe encourir!

_________________

Gilles Trudeau, rédacteur agréé
Pour nous écrire: [email protected]


Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions

À lire maintenant

Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions
Pourquoi les villes et municipalités devraient-elles choisir WordPress?
5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL
Bon coup médiatique: Hydro-Québec
Ergonomie 101
Hausse salariale: comment s’y prendre?
Bon coup médiatique: la santé mentale
Évitez de vous brûler au travail
Mauvais coup médiatique: Anne Casabonne
Aux urnes, communicateurs!
Bons coups médiatiques: Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime
Cinq conseils pour rehausser l’expérience des portes ouvertes