Société québécoise de la rédaction professionnelle

L'oeil du rédacteur - Vous ne voulez pas encourir de pertes? Parlez français!

par Société québécoise de la rédaction professionnelle, le 12 avril 2015


Le verbe encourir n’est pas indiqué en finance. C’est un anglicisme. Vous pouvez, certes, subir des pertes ou engager des frais, mais pas les encourir. Le verbe encourir s’emploie par contre pour souligner une situation fâcheuse. C’est ainsi que vous encourez une sanction, un blâme, un reproche ou une punition.

Quant à l’expression encourir un risque, c’est presque un pléonasme (deux mots du même sens) puisque le verbe encourir renferme déjà une notion de risque. Alors, il n’en tient qu’à vous de courir un risque ou de vous y exposer, mais demeurez vigilant quant à l’utilisation du verbe encourir!

_________________

Gilles Trudeau, rédacteur agréé
Pour nous écrire: [email protected]


Quel salaire souhaiteriez-vous?

À lire maintenant

Quel salaire souhaiteriez-vous?
Bon coup médiatique: Lion électrique
Marketing réactif: 5 questions que les marques doivent se poser avant de prendre position
Mauvais coup médiatique: Mega Fitness Gym
Le marché de l’emploi en temps de Covid
Démystifier les événements hybrides (Partie 1)
Mauvais coup médiatique: GNL Québec
Je modélise, donc je suis
Sur le point d’être licencié?
Mauvais coups médiatiques: l’Université d’Ottawa
Bons coups médiatiques: les «opérations de relations publiques» réussies
Planifications stratégiques pour PME: 3 grands constats à réaliser