Société québécoise de la rédaction professionnelle

L’œil du rédacteur - Bien que appelle-t-il le subjonctif ou l’indicatif?

par Société québécoise de la rédaction professionnelle, le 22 février 2015


Bien que certaines locutions conjonctives formées avec que permettent l’utilisation de l’indicatif, d’autres exigent qu’elles soient suivies du subjonctif. C’est le cas de la locution bien que qui introduit en général l’idée d’une concession ou d’un compromis.

«Bien que j’aie envie de ces fleurs, je ne me les offrirai pas.» Dommage, tout de même!

Jusqu’à la fin du 17e siècle, les deux modes – subjonctifs et indicatifs – étaient utilisés. Toutefois, le subjonctif a peu à peu imposé sa loi et le fait d’opter pour l’indicatif est aujourd’hui fort critiqué!

_________________

Lucie Fauteux, rédactrice agréée
Pour nous écrire: [email protected]


Marketing réactif: 5 questions que les marques doivent se poser avant de prendre position

À lire maintenant

Marketing réactif: 5 questions que les marques doivent se poser avant de prendre position
Mauvais coup médiatique: Mega Fitness Gym
Le marché de l’emploi en temps de Covid
Démystifier les événements hybrides (Partie 1)
Mauvais coup médiatique: GNL Québec
Je modélise, donc je suis
Sur le point d’être licencié?
Mauvais coups médiatiques: l’Université d’Ottawa
Bons coups médiatiques: les «opérations de relations publiques» réussies
Planifications stratégiques pour PME: 3 grands constats à réaliser
La diversité en entreprise, simple opportunité d’affaires?
La revanche des bonnes nouvelles