Gilber Paquette (Hebdos Québec)

Le fondateur de Facebook rêve d’un journal personnalisé pour chacun de ses abonnés

par Gilber Paquette (Hebdos Québec), le 17 novembre 2014


Actuellement, 30% des adultes aux États-Unis s’informent depuis leur page Facebook. Ce comportement du grand public fait en sorte que près de 20% de l’achalandage des sites de nouvelles provient désormais de Facebook.

En entrevue publique accordée il y a quelques jours, Mark Zuckerberg, président et fondateur de Facebook, déclarait qu’il vise à créer le journal «parfait» taillé sur mesure pour chacun des abonnés Facebook. La fonctionnalité «News Feed», qui consiste en un flot continu de nouvelles et d’histoires diverses, constituera la matière première du journal «personnel».

Selon Zuckerberg, un usager moyen est exposé à plus de 1 500 histoires chaque jour, mais dans la réalité des choses, un usager n’en voit au mieux qu’une centaine par jour.

Travaillant en collaboration avec une équipe d’ingénieurs, Facebook étudie actuellement votre comportement pour identifier le type de contenus que vous aimez lire. Les ingénieurs travaillent sur un algorithme parfait qui prédira et qui nourrira votre flux de nouvelles en fonction de vos préférences véritables en matière de nouvelles, aux sens large du terme. Notez que dans la vision de Zuckerberg, une «nouvelle» peut autant provenir d’un fait d’actualité que d’une histoire d’un de vos amis Facebook. Il y a ici mariage des genres.

Zuckerberg termine son entretien en nous rappelant que la qualité des contenus deviendra le critère de succès numéro 1. Mais la grande question: est-ce que l’algorithme pourra évaluer la qualité d’un article, alors que l’évaluation de cette dernière est en partie subjective et fort personnelle?

À lire maintenant

Réseaux sociaux en B2B: 5 questions fondamentales!
Regard vers le futur: quelles seront les plateformes sociales de demain?
Une jeunesse peu inspirée qui disparait du marché du travail
Le «Dilemme DEI» en entreprise: un parcours sans GPS
Ami, amant, parent, employé: l’art de jongler entre ses rôles
Conseils RH: comment faire face à la pénurie de main-d'oeuvre