Société québécoise de la rédaction professionnelle

L’œil du rédacteur - Avez-vous le développement trop facile?

par Société québécoise de la rédaction professionnelle, le 19 octobre 2014


Les anglophones emploient le mot développement (development) pour parler de création et de mise en œuvre. Ils peuvent même habiter un «nouveau développement» sans soucis linguistiques. Ces deux sens sont fautifs en français.

Dans la langue de Molière, le mot développement signifie (entre autres) croissance, progrès ou traitement en profondeur. Un développement de campagne (notion de croissance). Une subvention favorisant le développement (notion de progrès). Une explication sans développements inutiles (en profondeur). Sans oublier le développement durable, qui véhicule la notion de progrès et d’essor.

_________________

Gilles Trudeau, rédacteur agréé
Pour nous écrire: [email protected]

À lire maintenant

Une jeunesse peu inspirée qui disparait du marché du travail
Le «Dilemme DEI» en entreprise: un parcours sans GPS
Ami, amant, parent, employé: l’art de jongler entre ses rôles
Conseils RH: comment faire face à la pénurie de main-d'oeuvre
Bilan de la reprise événementielle
Des journées de 5 heures? Pourquoi pas!