Société québécoise de la rédaction professionnelle

L’œil du rédacteur - Avez-vous le développement trop facile?

par Société québécoise de la rédaction professionnelle, le 19 octobre 2014


Les anglophones emploient le mot développement (development) pour parler de création et de mise en œuvre. Ils peuvent même habiter un «nouveau développement» sans soucis linguistiques. Ces deux sens sont fautifs en français.

Dans la langue de Molière, le mot développement signifie (entre autres) croissance, progrès ou traitement en profondeur. Un développement de campagne (notion de croissance). Une subvention favorisant le développement (notion de progrès). Une explication sans développements inutiles (en profondeur). Sans oublier le développement durable, qui véhicule la notion de progrès et d’essor.

_________________

Gilles Trudeau, rédacteur agréé
Pour nous écrire: [email protected]


Bon coup médiatique: Lion électrique

À lire maintenant

Bon coup médiatique: Lion électrique
Marketing réactif: 5 questions que les marques doivent se poser avant de prendre position
Mauvais coup médiatique: Mega Fitness Gym
Le marché de l’emploi en temps de Covid
Démystifier les événements hybrides (Partie 1)
Mauvais coup médiatique: GNL Québec
Je modélise, donc je suis
Sur le point d’être licencié?
Mauvais coups médiatiques: l’Université d’Ottawa
Bons coups médiatiques: les «opérations de relations publiques» réussies
Planifications stratégiques pour PME: 3 grands constats à réaliser
La diversité en entreprise, simple opportunité d’affaires?