Gilber Paquette (Hebdos Québec)

Le péage informatique en pleine évolution

par Gilber Paquette (Hebdos Québec), le 18 septembre 2014


Dans un univers où les contenus sont facilement accessibles, largement diffusés et surtout gratuits, les entreprises de presse explorent le modèle du péage informatique («paywall») depuis principalement 2004, sans connaître toutefois un succès fracassant. Les jeunes sont particulièrement réfractaires à ce modèle de tarification, habitués à la gratuité. Le défi d’un média écrit réside dans sa capacité à prouver la valeur de l’information qu’il produit au lecteur. Si cette valeur n’est pas perçue par le lecteur, il devient ardu de lui vendre un abonnement numérique.

Le péage traditionnel qui consiste à faire payer l’usager au-delà de 10 ou 20 articles par mois semble vouloir évoluer vers quelque chose de plus spécifique. Le 4 juin dernier, le New York Times lançait un nouveau type d’abonnement, NYT Opinion, une application iOS vendue au coût de six dollars par mois. Les abonnés accèdent quotidiennement par l’application à la section opinion et à une page de commentaires appelée «Op-Talk». Cette application offre la sauvegarde des articles et elle permet de les partager par courriel ou à travers les réseaux sociaux. Cette façon de faire du New York Times constitue l’une des nombreuses initiatives proposées par l’entreprise au courant des dernières années. Cette innovation pourrait fort bien s’avérer lucrative. Les prochains mois nous en diront certainement un peu plus.

D’autres entreprises explorent un modèle de péage où le lecteur accumule des points à chaque fois qu’il clique sur une publicité. Les points gagnés peuvent être échangés contre des articles. Cette approche offre l’avantage d’augmenter les impressions publicitaires et par ricochet, les recettes publicitaires.

Les portails coopératifs valent aussi la peine d’être explorés plus à fond. Disponibles dans un kiosque virtuel, plusieurs publications s’y trouvent regroupées et offertes en lot pour un abonnement mensuel. Par exemple, Hebdos Québec pourrait très bien créer un kiosque virtuel sur iTunes et y intégrer ses 31 publications membres moyennant un abonnement mensuel. Oeuvrant dans l’univers de la presse gratuite, les hebdomadaires devraient toutefois offrir des contenus exclusifs sur cette plateforme, tels des dossiers, reportages et enquêtes. La Hollande fait office de pionnier à ce chapitre. Depuis le mois de juin, le public peut accéder à un kiosque nommé Blendle où sont offerts tous les grands journaux et magazines du pays. C’est une sorte d’iTunes de l’information qui a généré 60 000 transactions le premier mois. Ce modèle de péage informatique permet à l’usager de ne payer que pour les articles qui l’intéressent à travers la liste complète des publications installées dans le kiosque ou encore d’acquitter le coût d’un abonnement mensuel par publication pour accéder à l’ensemble de son contenu.


5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL

À lire maintenant

5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL
Bon coup médiatique: Hydro-Québec
Ergonomie 101
Hausse salariale: comment s’y prendre?
Bon coup médiatique: la santé mentale
Évitez de vous brûler au travail
Mauvais coup médiatique: Anne Casabonne
Aux urnes, communicateurs!
Bons coups médiatiques: Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime
Cinq conseils pour rehausser l’expérience des portes ouvertes
20 ans d'entrepreneuriat, 20 ans de transformation
Faux pas à éviter quand on commence un nouvel emploi