Cruze 2011 (Astral Mix)

par Marie-Pier Mailhot, le 12 novembre 2010


Astral Mix et Cossette ont conçu une campagne de prélancement pour la Chevrolet Cruze 2011 mettant en vedette Les Grandes Gueules et Richard Turcotte du réseau NRJ. Objectif? Bâtir la notoriété de la nouvelle voiture en l’associant au mot cruze (séduction) tout en créant une base de données.

À la radio, des 15 et 30 secondes faisant la promotion de la Cruze et du microsite lacruzedetavie.com ont été diffusés via des sketches inédits écrits et interprétés par Les Grandes Gueules. Des 30 secondes avec Richard Turcotte, alias Rick le Romantique, porte-parole du concours, ont été diffusés sur NRJ et RockDétente Montréal, ainsi que sur Boom fm. À Canal Vie, Séries+, Ztélé, Canal D, MusiMax et Historia, Rick le Romantique invitait les téléspectateurs à participer au concours. À gagner: 5000$ pour la cruze de ta vie.

Une opération terrain permettait également de découvrir la voiture avec l’escouade NRJ et Richard Turcotte. Des messages radio 30 et 60 secondes communiquaient où se trouvaient l’escouade.

De plus, le concours était déployé en affichage au centre-ville de Montréal et des bannières sur plusieurs sites internet d’Astral redirigeaient vers le microsite où on trouvait: détails et participation au concours, conseils de Rick le Romantique, bloopers et capsules Les Grandes Gueules en mode Cruze!


Marketing réactif: 5 questions que les marques doivent se poser avant de prendre position

À lire maintenant

Marketing réactif: 5 questions que les marques doivent se poser avant de prendre position
Mauvais coup médiatique: Mega Fitness Gym
Le marché de l’emploi en temps de Covid
Démystifier les événements hybrides (Partie 1)
Mauvais coup médiatique: GNL Québec
Je modélise, donc je suis
Sur le point d’être licencié?
Mauvais coups médiatiques: l’Université d’Ottawa
Bons coups médiatiques: les «opérations de relations publiques» réussies
Planifications stratégiques pour PME: 3 grands constats à réaliser
La diversité en entreprise, simple opportunité d’affaires?
La revanche des bonnes nouvelles