Aurélie Ponton (Dialecto Web)

Manifesto, livre blanc ou ebook?

par Aurélie Ponton (Dialecto Web), le 13 décembre 2013


Stratégie de contenu web, inbound marketing, rédaction de contenu web, etc. Ce sont des mots que nous entendons encore et encore... et encore! Pourquoi? Eh bien parce que ces méthodes de communication sur le Web donnent de bons résultats, tout simplement. C’est une approche qui mise sur l’intérêt des clients plutôt que ceux du vendeur. Difficile pour les clients de ne pas apprécier!

Or, parmi tous les outils disponibles pour développer une stratégie de contenu Web, il existe trois formats qui sont souvent considérés... et aussi confondus. Je vous parle ici du manifesto, du livre blanc et du ebook.

Donc, quelles sont les nuances et différences entre ces trois formats?

Manifesto: qu’est-ce que c’est?

Le manifesto (ou manifeste, en français) est une déclaration qui est rédigée pour expliquer un point de vue, des motifs, des intentions, etc. Souvent, c’est un document qui regroupe plusieurs auteurs qui, ensemble, rédige un document dont le but est d’expliquer des faits d’industrie et une vision générale de celle-ci. L’un des bons exemples de manifeste et le «Agile Manifesto». Il ne s’agit pas du tout d’un document orienté sur la technique ou les façons de faire. La rédaction est effectuée avec une approche plus globale. Le but ici, c’est bien de transmettre une idée et des convictions.

Pourquoi s’agit-il d’un format de contenu qui a la cote ces temps-ci? Tout simplement parce que le marketing mise plus que jamais sur la transparence et l’honnêteté. Pour redorer son branding, rien de tel que de publier un manifeste qui exprime, de façon tout à fait impartiale, votre vision, vos convictions et vos idées par rapport à votre domaine d’expertise. Mais attention, ça ne fonctionne que si vous le faites de façon honnête. N’allez pas tenter d’y insérer subtilement un discours promotionnel qui vante votre entreprise ou vos produits. Dans un manifesto, le nom de votre compagnie ne devrait pas apparaître une seule fois.

Livre blanc: comment et pourquoi?

Le livre blanc, à l’opposé du manifesto est un document considérablement plus technique. Il se destine à un public particulier, ce qui explique la précision des termes qui y sont insérés. C’est un document qui est très spécifique.

Dans le domaine des technologies, par exemple, le white paper est un format de contenu très couru. Il est utilisé pour expliquer une application ou une intégration technique très précise. Et, bien sûr, cette documentation sert à mettre en valeur (sans tomber dans un discours promotionnel), une expertise de l’entreprise qui publie le livre blanc. Voici un exemple de livre blanc qui répond à ces critères.

À la différence du ebook, le livre blanc est un document qui est conçu pour être beaucoup plus court. Nous parlons environ de 5 à 15 pages. De plus, il mise beaucoup sur des textes d’une plus grande longueur. Bref, l’entreprise qui se lance dans la rédaction d’un livre blanc doit aimer écrire!

Ebook: en quoi il se démarque?

Le ebook est, en quelque sorte, une appellation plus large qui englobe tout livre présenté sous forme numérique. C’est un format de contenu qui est employé bien au-delà du marketing ou des communications. Par exemple, il est possible de télécharger la bible et les grands classiques de littérature en format numérique.

Toutefois, lorsque l’on souhaite l’intégrer dans un contexte de stratégie d’inbound marketing, il est nécessaire de savoir comment le faire. Par exemple, le ebook est un format plus long. Nous parlons ici d’environ 10 à 200 pages. De plus, c’est un format qui est considérablement plus visuel que le livre blanc ou le manifesto.

L’entreprise qui décide de l’intégrer dans ses démarches marketing le fera pour expliquer un domaine plutôt qu’une expertise précise. L’idée ici n’est pas, par exemple, d’expliquer comment intégrer telle composante informatique précise dans un réseau virtuel. C’est plus de miser sur les bonnes pratiques pour sécuriser son réseau informatique virtuel.

Et en conclusion?

En conclusion, il faut savoir que le marketing par contenu se développe à une telle vitesse que souvent, la ligne peut être mince entre deux formats de contenu. S’agit-il s’un livre blanc plus visuel? Parle-t-on d’un ebook où l’on expose aussi sa vision de l’industrie?

Quoi qu’il en soit, il faut garder en tête que peu importe la direction que prend votre stratégie de contenu, l’important, c’est de rédiger du contenu et de le publier!


Bon coup médiatique: Lion électrique

À lire maintenant

Bon coup médiatique: Lion électrique
Marketing réactif: 5 questions que les marques doivent se poser avant de prendre position
Mauvais coup médiatique: Mega Fitness Gym
Le marché de l’emploi en temps de Covid
Démystifier les événements hybrides (Partie 1)
Mauvais coup médiatique: GNL Québec
Je modélise, donc je suis
Sur le point d’être licencié?
Mauvais coups médiatiques: l’Université d’Ottawa
Bons coups médiatiques: les «opérations de relations publiques» réussies
Planifications stratégiques pour PME: 3 grands constats à réaliser
La diversité en entreprise, simple opportunité d’affaires?