Nectarios Economakis (PNR)

Le Québec à l’ère des quatre écrans

par Nectarios Economakis (PNR), le 9 décembre 2013


Est-ce que vous écoutez la télévision avec d’autres appareils web dans votre salon? Est-ce que vous faites des recherches sur votre tablette lors des pauses publicitaires? Vous n’êtes probablement pas les seuls. La consommation média a changé à jamais grâce à la connectivité constante dans nos vies. Nous sommes plus connectés que jamais avec nos appareils qui sont dans nos poches ou sur nos genoux.

De récentes études ont démontré que le phénomène des quatre écrans est beaucoup plus important qu’on ne le croyait. Concrètement, ce phénomène consiste à utiliser de façon accrue la télé, le téléphone mobile, la tablette et l’ordinateur quotidiennement.

Les quatre écrans au Québec

Une étude récente de Ipsos et Google Québec a démontré plusieurs faits intéressants:

  • Les Québécois passent 85% de leur temps média sur les quatre écrans et ce chiffre ne cesse d’augmenter. Seulement 15% de leur temps est passé à lire les journaux, les magazines et à écouter la radio.
  • Les Québécois passent 6,1 heures de leur temps libre sur ces écrans dont 147 minutes devant un ordinateur et 121 minutes devant la télé. Le téléphone quant à lui obtient 53 minutes et la tablette 47 minutes.

Par ailleurs, cette consommation arrive de façon successive et en simultanée. Les téléphones intelligents et la télé sont les plus fréquemment utilisés de façon simultanée. Soixante-dix pourcents des Québécois regardent la télévision avec un appareil connecté à l’internet en même temps.

Ce n’est pas seulement le temps de visionnement télé qui est affecté par cette nouvelle réalité. Cinquante pourcents des Québécois utilisent leur téléphone lorsqu’ils sont en magasin. Ce comportement est complètement nouveau et pose certainement des défis pour les détaillants. Qu’est-ce que les consommateurs recherchent exactement? Soixante-dix pourcents d’entre eux se renseignent sur les produits, 37% se renseignent sur un magasin et 31% recherchent des promotions/coupons.

Le pré-magasinage est aussi influencé: 92% des Québécois commencent leur magasinage sur un ordinateur, 28% ont acheté sur un autre appareil et 29% ont acheté en magasin. Évidemment, ceci complique la tâche des gestionnaires de la marque car les points d’interaction avec la marque ne cessent d’augmenter.

Comment prendre avantage des quatre écrans

Les quatre écrans posent des défis de communication très intéressants. Comment prendre avantage de la présence constante des consommateurs sur ces écrans?

Quand une publicité télé est diffusée, il faut s’assurer de saisir la demande qui est créée. Une présence accrue est requise, que ça soit sur les moteurs de recherche, les médias sociaux ou les plateformes vidéo. Il faut être capable de bien capturer la demande créée par la publicité. Si la présence de l’annonceur est faible, ceci risque d’engendrer de la demande pour un produit ou service qui se traduira par une vente pour votre compétiteur. Les entreprises qui sont plus agiles savent quand leurs compétiteurs achètent de la publicité. Ces dernières vont tenter de voler les consommateurs qui ont été influencés par la publicité de leurs compétiteurs.

Une belle expérience mobile n’est plus une option. Il faut simplifier la navigation de votre site mobile. Pensez aux actions que vos utilisateurs veulent effectuer : soit vous appeler, soit trouver votre magasin ou tout simplement regarder vos produits. La technologie de l’heure pour effectuer cela est le responsive design.

Tel que mentionné, le pré-magasinage survient sur plusieurs écrans. Il faut mettre en place une stratégie qui assure une présence continue sur les appareils connectés au web. Les consommateurs sont très habiles pour commencer leur processus d’achat sur un appareil avant de le continuer sur un autre.

En conclusion, je vous recommande d’être présent là où les Québécois passent la majorité de leur temps, soit sur les quatre écrans. Votre stratégie doit également être orchestrée sur les quatre écrans simultanément.

Finalement, il faut miser gros sur la mobilité. Cette plateforme vous offre des possibilités alléchantes pour rejoindre vos clients et pour faciliter leur expérience.


Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions

À lire maintenant

Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions
Pourquoi les villes et municipalités devraient-elles choisir WordPress?
5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL
Bon coup médiatique: Hydro-Québec
Ergonomie 101
Hausse salariale: comment s’y prendre?
Bon coup médiatique: la santé mentale
Évitez de vous brûler au travail
Mauvais coup médiatique: Anne Casabonne
Aux urnes, communicateurs!
Bons coups médiatiques: Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime
Cinq conseils pour rehausser l’expérience des portes ouvertes