ZenData Marketing

QA ... l'assurance qualité des campagnes courriel

par ZenData Marketing, le 5 décembre 2013


Il y a des métiers dans lesquels le contrôle de la qualité est relativement simple, comme la restauration et d’autres comme la construction ou c’est plus complexe. Dans un cas comme dans l'autre, il faut des experts qui analysent les processus en place et le suivi de ces processus afin d’avoir une bonne vision de votre produit. De deux choses l'une, soit votre produit n'a besoin que de quelques correctifs mineurs et l’ajustement est facile, soit les changements à faire sont majeurs et il faut recommencer. En ce qui concerne les campagnes courriel, avec tous les tenants et aboutissants qui sont tellement importants, avec le nombre de contrôles en amont et en aval, avec des résultats qui sont décortiqués chirurgicalement, l'assurance de la qualité (QA) est primordiale.

Une courte recherche sur Google suffit pour voir que de nombreux prototypes d'outils de validation, de systèmes de check-list et autres «Gizmo» technologiques existent, sont prêts à aider le «emarketer» en herbe afin de créer des moyens pour mettre en place une campagne courriel plus ou moins efficace à court terme. De façon plus professionnelle, pour optimiser le contrôle de la qualité des campagnes courriel produits et déployés au nom des clients, il faut travailler entre autres sur l’optimisation du rendu des campagnes non seulement sous les différents fureteurs mais aussi et de plus en plus sur les mobiles et les tablettes. Pour ce faire, il existe la solution d’émulateur d’écrans mobiles qui passe les courriels produits au crible sur cette interface, ce qui est assez efficace avec les iPhone. Cependant, comme les appareils Android sont de plus en plus « customisés » par les constructeurs (Samsung, HTC, etc.) et également par les fournisseurs de services mobiles, il faut analyser les courriels directement sur les appareils mobiles…ce qui nécessite plusieurs abonnements aux principaux fournisseurs de service, et un nombre de plus en plus croissants d’appareils pour tester le rendu des courriels.

Même si la technologie vient aider au processus de QA, il reste que la relation client/agence demeure une relation humaine impliquant la communication entre humains.

En effet, comme le suggèrent de nombreux concepteurs, les plus gros problèmes de production d'une campagne courriel viennent d'un code 18... pour ceux qui cherchent encore ce que veut dire un code 18, ils n'ont simplement qu'à situer le problème à 18 pouces de l'écran d'ordinateur devant eux.

Et oui, lors du processus de création et de production, ce qui freine le plus celui-ci est souvent le manque de rigueur de certains intervenants. Le contraire est aussi vrai: trop de contrôle peut tout aussi bien mener au chaos. En fait, comme chaque cas est différent et mérite une attention différente, l'application d'un contrôle en vue d'assurer la qualité doit être adapté aussi bien au client qu'au produit. Par exemple, dans le cas de la rédaction d'un rapport ou carrément d'un «ebook», il est essentiel d'avoir de nombreux avis afin d'assurer un contenu parfait. Je pense que pour un contenu beaucoup moins dense, cela ne justifie pas un contrôle aussi important. Le but ultime est de définir dès le départ, le nombre d'étapes d'examen de sorte que l'on peut être à l'aise avec la qualité du contenu. Il serait même judicieux de préciser exactement qui est la personne souhaitable afin de revoir l'évolution du travail et dans quel but.

Ainsi, afin d'installer une certaine confiance envers le résultat, une communication requiert, comme pour tout envoi de message, un support et un enregistrement. Le vocabulaire de l’assurance de la qualité désigne par «enregistrements qualité» ces supports qui doivent répondre à des critères tels que la lisibilité et la traçabilité. La condition sine qua non pour que les exigences pour la qualité soient satisfaites est l’existence d’une maîtrise de la qualité et des bonnes pratiques du «métier», permettant d’atteindre cet objectif. Cette existence est à assurer par des actions programmées pour la vérification de l'achèvement de l'objectif, au niveau de confiance requise.

Bref, les besoins et attentes vis-à-vis de l’offre de produits et services sont aussi variés que les préférences, les goûts, les couleurs et les désirs individuels. Il est un besoin commun et partagé de façon universelle par tout client, acheteur ou consommateur, celui de pouvoir se fier à des informations ou des données lui permettant d’acquérir la conviction que le produit ou service répondra bien à ses attentes, comme des informations permettant de vérifier que le produit dispose des qualités intrinsèques requises.

C’est étrange, les années de métier m’ont appris qu’on ne prend jamais assez de temps pour réviser comme il faut avant la livraison…mais une fois l’erreur commise, on trouve toujours le temps pour rectifier la situation!


5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL

À lire maintenant

5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL
Bon coup médiatique: Hydro-Québec
Ergonomie 101
Hausse salariale: comment s’y prendre?
Bon coup médiatique: la santé mentale
Évitez de vous brûler au travail
Mauvais coup médiatique: Anne Casabonne
Aux urnes, communicateurs!
Bons coups médiatiques: Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime
Cinq conseils pour rehausser l’expérience des portes ouvertes
20 ans d'entrepreneuriat, 20 ans de transformation
Faux pas à éviter quand on commence un nouvel emploi