Gilber Paquette (Hebdos Québec)

Voici pourquoi les lecteurs de la presse locale indépendante sont toujours aussi nombreux

par Gilber Paquette (Hebdos Québec), le 19 novembre 2013


Les résultats de la nouvelle enquête StatHebdo 2013, réalisée pour le compte d’Hebdos Québec, viennent d’être publiés. Cette étude mesure les habitudes de lecture des journaux hebdomadaires et plus particulièrement celles des journaux indépendants. Les données 2013 sont claires et démontrent bien que la presse locale indépendante au Québec est à la fois vigoureuse, appréciée et consultée. Il s’agit d’une industrie qui continue d’avoir le vent dans les voiles, et elle ne connaît pas de déclin de son lectorat, entre autres parce qu’elle répond parfaitement aux besoins et attentes des communautés locales.

Depuis dix ans, la presse hebdomadaire locale connaît une importante croissance avec une augmentation de 69% de son tirage. Par ailleurs, selon StatHebdo, 57% des Québécois ont lu ou ont consulté leur hebdomadaire local au cours de la dernière semaine. Depuis les cinq dernières années, le lectorat des hebdos reste stable, alors qu’il était de 59% en 2008.

Quant au lectorat de la presse indépendante, 1 493 000 lecteurs consultent leur publication toutes les semaines, alors qu’il grimpe à près de deux millions d’adultes après un mois.

L’industrie ne montre aucun signe de déclin face à son lectorat. Trois indicateurs sont précieux pour prévoir un éventuel déclin dans le domaine des imprimés: le nombre d’exemplaires lus sur un mois donné, le temps de lecture et le taux de conversion des lecteurs papier vers le site internet du journal.

Les études menées par Hebdos Québec depuis 2004 montrent une stabilité du nombre d’exemplaires lus par mois (3,2) et du temps de lecture. Quant au taux de conversion sur internet, seuls 14% des lecteurs papier fréquentent le site internet des journaux, une donnée en faible hausse de trois points sur l’enquête réalisée en 2010.

Une presse indépendante appréciée pour son contenu et pour la publicité

À la question «Depuis les cinq dernières années, diriez-vous que votre intérêt pour les nouvelles locales a augmenté, est resté stable ou a diminué?», 29% des lecteurs affirment que leur intérêt à l’égard des nouvelles locales a augmenté au cours des 5 dernières années. Il s’agit d’une donnée en hausse par rapport au résultat de 2010.

En plus d’apprécier les nouvelles locales, 67% des lecteurs consultent également la publicité contenue dans l’hebdomadaire afin de planifier les achats de la semaine et de prendre connaissance des diverses promotions et offres proposées par les commerçants et entreprises de services. La consultation des petites annonces a toujours la cote puisque 56% des lecteurs les consultent régulièrement ou à l’occasion.

Le profil des lecteurs est en ligne avec celui de la population du Québec puisque 49% des lecteurs des journaux membres d’Hebdos Québec se retrouvent dans le groupe d’âge des 25 - 49 ans.

Une presse active et essentielle

Les membres d’Hebdos Québec, qui sont des publications détenues par un propriétaire privé ou encore par une entreprise familiale bien ancrée dans sa communauté, contribuent à un juste équilibre des sources d’information au Québec et donnent accès à une information juste et objective. La presse locale s’active partout et, contrairement à plusieurs médias traditionnels qui voient leur audience diminuer depuis l’arrivée d’internet, des tablettes électroniques et des téléphones intelligents, elle continue de progresser.


Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions

À lire maintenant

Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions
Pourquoi les villes et municipalités devraient-elles choisir WordPress?
5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL
Bon coup médiatique: Hydro-Québec
Ergonomie 101
Hausse salariale: comment s’y prendre?
Bon coup médiatique: la santé mentale
Évitez de vous brûler au travail
Mauvais coup médiatique: Anne Casabonne
Aux urnes, communicateurs!
Bons coups médiatiques: Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime
Cinq conseils pour rehausser l’expérience des portes ouvertes