Pleins feux sur Aerogram, le média aérien

le 9 août 2013


Aerogram est une entreprise spécialisée en publicité aérienne basée à Saint-Hubert, et qui opère à titre de «leader» dans le domaine depuis presque 30 ans – un titre dûment mérité, puisqu’elle demeure encore aujourd’hui la seule entreprise au Canada à offrir un service aussi complet de publicité aérienne.

Ceci comprend les traditionnelles bannières personnalisées tractées par des aéronefs (avions, hélicoptères ou dirigeables), ou encore «l’aeroflash». Il s’agit d’un service unique au Canada qui utilise la technologie de la vapeur blanche (carbone neutre pour un plus grand respect de l’environnement) à 10 000 pieds d’altitude, et dont les résultats sont visibles à plus de 15 kilomètres. Aerogram dispose d’ailleurs de l’un des rares pilotes en Amérique du Nord qualifié pour ce genre de manoeuvre, communément appelée «skywriting». Les services offerts par Aerogram sont variés et s’adaptent aux besoins spécifiques de tous ses clients.

Au-delà du volet publicitaire, l’entreprise propose également des services de photographie, de vidéographie et de surveillance aérienne.

La particularité d’Aerogram, c’est sa visibilité - au sens littéral! Les interventions publicitaires aériennes attirent et retiennent l’attention de l’auditoire. En effet, selon une étude réalisée par le Club de Marketing ESG-UQAM, les personnes ayant vu une bannière aérienne se souvient presqu’entièrement de son contenu à près de 57%. Ce qui les rend aussi efficaces, c’est d’abord leur côté grandiose, mais aussi la portée de leur impact. L’auditoire ciblé peut se trouver par dizaines de milliers à un festival, ou encore coincé dans un bouchon de circulation sur l’un des grands axes routiers du pays. Par ailleurs, Aerogram offre la possibilité de cibler un marché précis selon des critères démographiques, économiques ou encore par centre d’intérêt. Dans tous les cas, l’auditoire est captif et disposé à prendre connaissance du message publicitaire. L’originalité du médium crée un «buzz» qui ne manquera pas de faire jaser. L’ultime objectif de toute campagne!

La publicité aérienne vient avec son lot d’idées préconçues, mais elle représente en réalité beaucoup plus qu’un simple coup d’éclat. En effet, elle offre autant d’avantages que l’ensemble des médias traditionnels (télé, radio ou affichage). Il s’agit d’un média de masse stratégique et d’une grande efficacité, qui s’intègre parfaitement à différents styles de campagnes publicitaires. Le média aérien a démontré son rendement autant au niveau de la promotion de la marque que de l’incitation à l’action, et il se distingue d’ailleurs par sa grande flexibilité, sa créativité et son retour sur investissement plus qu’avantageux. Il offre l’exclusivité de l’espace aérien – le ciel, juste ça! – pour vanter efficacement les mérites du produit ou de la marque en question.

L’une des plus grandes réalisations d’Aerogram remonte à 1998, alors que l’entreprise a fracassé le record mondial de la bannière publicitaire la plus haute jamais vue, soit 8000 pieds. En effet, dans le cadre de la campagne Vente étiquettes rouges de Toyota, Aerogram a voulu donner un effet imposant et créer un «happening» majeur, et ainsi s’offrir un petit cadeau pour célébrer ses 15 ans d’existence. De plus, dans le cadre de l’offensive multiplateforme des Brasseries Labatt créée par Palm en 2001, Aerogram a reçu le prix Mix Média, qui souligne le succès d’une campagne publicitaire ayant rencontré la meilleure visibilité. On note aussi des collaborations réussies avec Loto-Québec, Claritin, le Collège Communautaire du Nouveau Brunswick, et plus récemment Diesel Canada.

Aerogram continue d’innover dans le domaine des publicités aériennes et a plusieurs projets excitants pour le futur. Gardez l’œil ouvert… qui sait, vous verrez peut-être une bannière animée ou sonore!


Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions

À lire maintenant

Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions
Pourquoi les villes et municipalités devraient-elles choisir WordPress?
5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL
Bon coup médiatique: Hydro-Québec
Ergonomie 101
Hausse salariale: comment s’y prendre?
Bon coup médiatique: la santé mentale
Évitez de vous brûler au travail
Mauvais coup médiatique: Anne Casabonne
Aux urnes, communicateurs!
Bons coups médiatiques: Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime
Cinq conseils pour rehausser l’expérience des portes ouvertes