Nathalie Lord (Lord & Complice)

Mise au point estivale

par Nathalie Lord (Lord & Complice), le 21 juin 2013


Vous soufflez finalement un peu, c’est une période de ralenti au bureau, vous en auriez finalement le temps, mais vous n’avez pas la tête à vous rechercher un nouveau boulot. Vous aimeriez bien remettre ces démarches à l’automne et profiter de vos vacances en paix, mais la culpabilité vous tenaille...

Remisez votre c.v., mais soulagez votre âme coupable, en profitant de l’été pour faire une mise au point, afin d’être pleinement d’attaque pour entreprendre des démarches actives après la Fête du Travail. Voici quelques suggestions d’activités à accomplir pour avancer votre préparation sans pour autant ruiner votre humeur estivale festive:

1- Prenez soin de votre santé physique et mentale.

Ça peut paraître banal ou inapproprié dans une chronique qui traite de l’employabilité, mais rien n’est moins vendeur qu’un candidat qui semble au bord de l’épuisement professionnel! Animés par un sentiment d’urgence à quitter un emploi trop exigeant qui met à l’épreuve leur santé, beaucoup de chercheurs d’emploi n’ont pas conscience qu’ils ont l’air épuisé et hagard. Si vous croyez vous reconnaître dans cette description, laissez de côté la recherche d’emploi pour l’été et consacrez la saison estivale à vous refaire une santé!

a. Profitez de vos vacances, reposez-vous, amusez-vous!

b. Fixez ces rendez-vous médicaux que vous remettez depuis des mois. Plusieurs négligent leur santé tout au long de l’année, ils diront être trop occupés pour fixer un rendez-vous pour un bilan de santé ou pour se préoccuper des analyses sanguines prescrites par leur médecin plusieurs mois auparavant…s’ils ont la chance d’avoir un médecin bien sûr! Les moins chanceux, pourront consacrer quelques heures de leurs vacances à rechercher un médecin de famille…

c. Adoptez de nouvelles habitudes alimentaires et bougez davantage. Inspirez-vous du programme Défi Santé pour concevoir votre propre plan d’action: même si le défi 2013 est derrière nous, les outils et les documents de référence sont accessibles en ligne;

d. Apprenez à mieux gérez votre stress. Connaissez-vous l’impact qu’a le stress sur vous? Le site Psychomédia présente plusieurs tests qui peuvent vous éclairer:
i. Pour vous aider à prendre conscience de votre niveau de stress, «l'Échelle du stress perçu», publié par le psychologue Sheldon Cohen;
ii. Pour connaître votre tendance à réagir plus ou moins fortement ou longuement au stress «l'Échelle de réactivité perçue au stress», par le psychologue Wolff Schlotz et ses collègues
iii. Pour évaluer vos réactions typiques et stratégies face au stress «l'Échelle de coping proactif», développé par les psychologues Esther Greenglass, Ralf Schwarzer et Steffen Taubert.

2- Prenez conscience de ce que vous valez et ce que vous voulez

a. Apprenez à mieux vous connaître et cerner vos intérêts professionnels en effectuant quelques test: le site Monemploi.com offre plusieurs tests gratuits, vous pouvez y découvrir votre profil RIASEC (Modèle de Holland) une référence utile pour l’orientation professionnelle, ou mesurer vos qualités de gestionnaires et votre aptitude pour la vente.

b. Faites des listes: notez l’ensemble de vos qualités, vos connaissances, vos compétences, vos talents, vos intérêts et vos espoirs! Ces notes vous aideront à visualiser l’ensemble de la mosaïque qui compose votre profil professionnel;

c. Remémorez-vous tous les passages agréables de votre parcours professionnel, rédigez-en l’histoire, en soulignant dans les détails vos bons coups. Cet exercice de mémoire vous facilitera la tâche lorsqu’on vous demandera en entrevue de citer des exemples de situations passées;

d. Visitez votre Centre Local D’Emploi et/ou votre Club de Recherche d’Emploi local afin de vous informer des ressources disponibles.

3- Sondez le marché.

Vous souhaiterez éventuellement définir un milieu, des fonctions et des organisations à cibler pour votre recherche d’emploi, afin de pouvoir énoncer un objectif spécifique. Pour mieux cerner vos cibles:

a. Augmentez votre connaissance de votre secteur d’activités. Prenez le temps de vraiment regarder l’actualité d’affaires de votre milieu d’emploi. Si pendant toute l’année vous n’avez accordé qu’un œil distrait à l’actualité de votre secteur d’emploi, il est peut-être temps de réviser ces publications que vous avez mises de côté pour vous reconnecter avec ce qui se passe au-delà de votre bureau;

b. Découvrez de nouveaux milieux. Explorez largement vos intérêts et vos préférences, sans dans un premier temps vous préoccuper indûment du réalisme des choix considérés. Ainsi, vous serez en mesure d’identifier l’ensemble de ce qui pourrait avoir de l’intérêt pour vous, pour sélectionner ensuite quelques hypothèses de direction à rechercher de façon plus approfondie, pour pouvoir en valider objectivement le réalisme et la faisabilité.

4- Définissez vos objectifs.

Vos objectifs professionnels doivent se marier à vos objectifs de vie pour vous permettre d’évoluer en équilibre. Au-delà d’un titre de fonction, ou d’une appellation d’emploi, que recherchez-vous? Plus de temps pour vous, plus d’argent, de nouveaux défis? Prenez le temps de préciser ces attentes: qu’est ce qui constitue un défi d’intérêt pour vous? Une situation où vous devez résoudre un problème, une structure ou des processus à bâtir, l’occasion d’innover?

5- Resserrez votre message et peaufinez vos outils

a. Créer votre branding personnel: Le site de Pascale Beaumeister saura sans doute vous inspirer, son livre «Réveler sa véritable personnalité avec le personal branding» peut être un accompagnement utile pour certains, pour ceux qui souhaitent un topo rapide de la démarche (en anglais). Lorsque vous aurez défini votre branding, entrez en contact avec quelques amis pour tester auprès d’eux votre «image de marque»;

b. Créez-vous une adresse courriel professionnelle. Même si vos amis sont bien amusés de votre choix d’une adresse courriel au nom ludique, il n’est pas évident qu’un recruteur ou un employeur en saisiront ou en apprécieront l’humour. Alors balancez [email protected] ou [email protected] au bénéfice d’une adresse courriel plus conventionnelle et surtout plus informative. Une combinaison de vos noms et prénoms convient tout à fait.

c. Préparez des ébauches de lettres: lorsque vous souhaiterez vous engager dans des démarches actives de recherche d’emploi, vous ne voudrez pas réinventer la roue à chaque fois que vous considérez poser votre candidature. Bien qu’il soit absolument pertinent de personnaliser chacun de vos envois, il est utile de prévoir des modèles de lettre correspondant aux diverses approches que vous anticipez utiliser dans vos démarches. Par exemple:
i. Une ébauche d’une lettre vous permettant de poser votre candidature en réponse à un affichage de poste
ii. Une ébauche d’une lettre adressée aux recruteurs dont vous souhaiterez vous faire connaître
iii. Une ébauche d’une lettre pour vous présenter à un employeur d’intérêt pour vous, dans un contexte où aucun poste est affiché par l’organisation
iv. Une ébauche d’une lettre de remerciement après entrevue

6- Optimisez votre utilisation des moyens technologiques à votre disposition

a. Apprenez à utiliser les fonctions de mise en page de votre logiciel de traitement de texte! Élémentaire, dites-vous? Pourtant, combien de curriculum vitae et de lettres affichent une présentation bancale sur l’écran du lecteur, parce que, faute de savoir comment utiliser la tabulation, le candidat a eu recours à des espaces pour aligner son texte! Mieux encore, assurez-vous d’une présentation stable de votre document en transformant celui-ci en format .pdf – les versions récentes de Word permettent de le faire facilement et voici divers outils accessible à ceux qui travaillent avec des versions précédentes.

b. Découvrez les réseaux sociaux ou augmentez votre connaissance et votre utilisation de ceux-ci. LinkedIn et Viadeo sont sans doute les réseaux sociaux les plus significatifs en recherche d’emploi. Afin d’éviter de disperser vos efforts, il peut être utile de concentrer votre activité sur un seul de ces réseaux. Pour vous aider à choisir, voici une comparaison des deux réseaux
. 1. Si vous n’avez pas de compte et de profil sur ces réseaux, dépêchez-vous de vous inscrire et amorcer le développement de votre réseau. Voici quelques conseils pour vous guider dans ces premières étapes. Devriez-vous souscrire à un compte payant de type «Job seeker», je ne crois pas et ces articles de publications reconnues partagent également cette opinion (en anglais): Forbes et The Under Cover Recruiter.
2. Si vous avez un profil, prenez le temps de le réviser et planifiez un agenda d’activité régulière réaliste et des objectifs de développement de votre réseau (par exemple les milieux et personne à cibler). Pour assurer la confidentialité de vos démarches consultez cet article.
3. Si votre réseau Linkedin (ou Viadeo) est bien établi, il serait d’intérêt d’explorer les possibilités à exploiter sur Facebook et Twitter.

7- Offrez-vous une consultation avec un professionnel.

Vous souhaitez effectuer un retour aux études, mais vous n’êtes pas certain de votre choix? Consultez un conseiller en orientation. Vous êtes anxieux, vous avez du mal à établir un juste équilibre dans les diverses sphères de votre vie, à reconnaître et accepter vos limites ou les faire connaître aux autres, un ergothérapeute peut vous aider. Vous avez mal à l’âme, vous sentez mal dans votre peau? Qu’attendez-vous pour fixer une première consultation avec un psychologue?

8- Appelez ou écrivez-moi!

Vous souhaitez effectuer une transition professionnelle, mais vous ne savez pas par où commencer? Pour l’été 2013, je lance un nouveau forfait «Après-midi conseil», les détails seront disponible sur ma page Facebook à compter du 24 juin. Vous êtes en démarche active, mais vous rencontrez des obstacles et vous avec besoin d’un conseil rapide – écrivez-moi via Facebook, il me fera plaisir de vous répondre sans frais. Vous ressentez un grand malaise face à votre situation professionnelle, mais vous ne savez pas quel type de professionnel pourrait vous aider? Communiquez avec moi, il me fera plaisir de vous diriger vers les ressources les plus aptes à vous aider, si votre situation exige des compétences autres que les miennes. Bon été!

_____________________________________

Nathalie offre des services de transition professionnelle aux personnes insatisfaites de leur vie professionnelle, en perte d’emploi ou ayant subi une perte de capacités suite à une invalidité. Elle puise sa connaissance de l’employabilité et de la mobilité professionnelle de son expérience passée à titre de recruteur et de son évolution des 15 dernières années à titre de consultante en réadaptation et transition professionnelle.

Consultez son site web Lord & Complice.


Marketing réactif: 5 questions que les marques doivent se poser avant de prendre position

À lire maintenant

Marketing réactif: 5 questions que les marques doivent se poser avant de prendre position
Mauvais coup médiatique: Mega Fitness Gym
Le marché de l’emploi en temps de Covid
Démystifier les événements hybrides (Partie 1)
Mauvais coup médiatique: GNL Québec
Je modélise, donc je suis
Sur le point d’être licencié?
Mauvais coups médiatiques: l’Université d’Ottawa
Bons coups médiatiques: les «opérations de relations publiques» réussies
Planifications stratégiques pour PME: 3 grands constats à réaliser
La diversité en entreprise, simple opportunité d’affaires?
La revanche des bonnes nouvelles