Nathalie Lord (Lord & Complice)

Feuille de route

par Nathalie Lord (Lord & Complice), le 19 avril 2013


Lorsque je mentionne que je travaille en transition professionnelle, la plupart des gens pense immédiatement à la recherche d’emploi. Pourtant, s’il est vrai qu’une large part de mon travail consiste à guider et conseiller d’éventuels chercheurs d’emploi dans leurs démarches, il serait faux de croire que la feuille de route de tous mes clients les conduit inévitablement à la recherche d’un nouvel emploi à court terme. En fait, très souvent, lorsqu’une personne s’engage dans des efforts actifs de recherche d’emploi, c’est que mon travail auprès d’elle est terminé: ses objectifs sont clairs, ses outils et sa préparation sont complétés!

Plusieurs des personnes que je rencontre sont dirigées vers moi par leur assureur invalidité, dans le contexte d’un arrêt de travail. Au moment de notre rencontre initiale, ils sont généralement aux abords d’un retour au travail progressif. Ils ne savent plus ce qu’ils veulent de leur vie professionnelle.

Nombreux sont ceux qui souhaiteront alors réfléchir à l’ensemble de leurs options: sans pour autant avoir décidé de rejeter leur emploi d’avant, ils veulent explorer d’autres avenues, cerner et soupeser toute les possibilités qui pourraient s’offrir à eux, afin de poser un choix éclairé. Mon rôle consiste alors à leur apporter des outils et un accompagnement, pour faciliter leurs recherches et leur analyse. Le processus de réflexion dans lequel ils s’engagent conduira certains à quitter leur emploi, pour rechercher ailleurs plus d’équilibre ou de nouveaux défis, alors que d’autres réintégreront leur poste. Ils considèrent que c’est pour eux la meilleure option, parce que, avec un peu de recul, ils y reconnaissent des avantages et auront identifié des façons de mitiger les impacts négatifs de certains facteurs.

D’autres personnes viennent me consulter parce qu’elles sont insatisfaites de leur situation professionnelle, mais n’arrivent pas à définir une alternative intéressante qui leur soit accessible. Elles savent ce qu’elles ne veulent plus, mais elles ne savent pas ce qu’elles veulent!

Les démarches accomplies ensemble permettront habituellement à ces personnes de définir un objectif de recherche d’emploi clair et réaliste, mais il est toutefois assez rare que ces individus quittent leur emploi pour s’engager à temps plein dans la recherche d’un nouvel emploi. Règle générale, ils demeureront en poste, tout en entreprenant des démarches en parallèle: ils s’accorderont le temps nécessaire pour approfondir leur connaissance de leur objectif, investiront des efforts pour développer leur réseau dans leur secteur de prédilection, peaufineront leurs outils, etc…

Certains de mes clients me consulteront alors qu’ils savent bien ce qu’ils veulent: ils ne savent tout simplement pas comment l’obtenir. Ils veulent mesurer la faisabilité de la transition à laquelle ils aspirent, ils souhaitent connaitre ce qu’ils valent. Certains auront entrepris des démarches qui se seront avérées infructueuses, faute d’une préparation appropriée. Ils en seront parfois venus à croire que leur objectif est irréaliste, alors que dans plusieurs cas c’est plutôt les stratégies et tactiques utilisées qui présentaient des lacunes.

En fait, à mon avis le terme «transition professionnelle» s’applique à des dizaines de situations que vivent des individus pourtant pas en recherche d’un nouvel emploi! Ce terme pourrait qualifier toutes ces périodes de changement au travail, tous ces contextes où la capacité d’adaptation d’un individu est vigoureusement sollicitée par les exigences d’un monde professionnel en transformation. Est-il toujours pertinent de réagir aux changements en s’engageant dans la recherche d’un nouvel emploi? Certainement que non! Mais il est incontestablement toujours pertinent de se questionner, de prendre le temps d’analyser et faire le point sur notre situation, de rechercher les ressources utiles pour évoluer professionnellement de façon constructive.

Pour le travailleur ébranlé par la mise en place d’une nouvelle philosophie de gestion, une analyse du portefeuille de compétence peut être rassurante, pour celui qui a le sentiment d’avoir fait le tour du jardin, une exploration de ses possibilités professionnelles conduira peut-être à l’identification de projets d’intérêt, au sein même de l’organisation où il travaille. Certains progresseront plus solidement grâce à des interventions individuelles personnalisées. D’autres bénéficieront davantage de participer à une activité de groupe, qui leur permettra de constater au contact d’autres, que si leur vécu est unique, leur déroute momentanée ne l’est pas et qu’il existe des moyens pour y voir clair et évoluer avec confiance.

Alors une feuille de route en transition professionnelle, ç’a l’air de quoi? C’est composé de toutes les activités utiles pour éviter ou faciliter une recherche d’emploi – vous choisissez!

_____________________________________

Nathalie offre des services de transition professionnelle aux personnes insatisfaites de leur vie professionnelle, en perte d’emploi ou ayant subi une perte de capacités suite à une invalidité. Elle puise sa connaissance de l’employabilité et de la mobilité professionnelle de son expérience passée à titre de recruteur et de son évolution des 15 dernières années à titre de consultante en réadaptation et transition professionnelle.

Consultez son site web Lord & Complice.


Le marché de l’emploi en temps de Covid

À lire maintenant

Le marché de l’emploi en temps de Covid
Démystifier les événements hybrides (Partie 1)
Mauvais coup médiatique: GNL Québec
Je modélise, donc je suis
Sur le point d’être licencié?
Mauvais coups médiatiques: l’Université d’Ottawa
Bons coups médiatiques: les «opérations de relations publiques» réussies
Planifications stratégiques pour PME: 3 grands constats à réaliser
La diversité en entreprise, simple opportunité d’affaires?
La revanche des bonnes nouvelles
Avez-vous un mentor?
Astuces pour nourrir votre santé mentale au boulot