ZenData Marketing

Devez-vous utiliser votre nom dans la ligne de l’expéditeur?

par ZenData Marketing, le 27 septembre 2010


En général, dans le cadre d’une campagne de commercialisation par courriel, les entreprises utilisent le nom de leur marque pour identifier leurs envois promotionnels. C’est une façon de s’assurer que les abonnés puissent bien identifier d’où proviennent les courriels. Serait-il intéressant de plutôt utiliser le prénom et le nom d’un employé identifiable?

C’est ce que le site Marketing Sherpa a testé. Après avoir envoyé certains messages en utilisant le nom d’un employé, ces messages, vus comme plus personnels, étaient lus 40% plus souvent. Lors de ce test, seuls certains messages spéciaux provenaient de cet employé. On parle ici d’annonces de nouveaux produits et d’invitations à des événements spéciaux. Le nom de l’employé leur donnait une touche plus personnelle et les différenciait des autres envois promotionnels, même si les messages provenaient de la même liste d’envoi.

Comme pour toute nouvelle stratégie, il est important d’effectuer des tests A/B afin d’en déterminer la pertinence pour votre campagne de commercialisation par courriel. Que vous décidiez d’utiliser cette tactique ou non, évitez d’utiliser un nom générique comme identifiant de l’expéditeur. En voyant le message dans sa boîte de courriel, l’abonné doit savoir de quelle entreprise il provient.


La création d’un événement des Fêtes unique, un levier de votre marque employeur

À lire maintenant

La création d’un événement des Fêtes unique, un levier de votre marque employeur
François Legault est sur TikTok. Qu’attendez-vous pour y être?
Coup médiatique: le Groupe Tanguay
Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions
Pourquoi les villes et municipalités devraient-elles choisir WordPress?
5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL
Bon coup médiatique: Hydro-Québec
Ergonomie 101
Quelles sont les règles à suivre pour vos événements des Fêtes?
Hausse salariale: comment s’y prendre?
Bon coup médiatique: la santé mentale
Évitez de vous brûler au travail