Catherine Pépin (bec)

L’acupuncture: des petits points qui mènent grand !

par Catherine Pépin (bec), le 13 décembre 2022


Pour certain·es, le fait d’avoir de petites aiguilles sur le corps semble être un cauchemar, pour d’autres c’est un moment de relaxation sans pareil. L’acupuncture, une branche de la médecine traditionnelle chinoise, peut sembler bien nébuleuse. Comment de petits points sur le corps peuvent avoir autant d’impact sur la santé ? Pour démystifier le tout, le bec s’est entretenu avec Isa René de Cotret, acupunctrice depuis un peu plus de 12 ans et passionnée par cette approche.

Installez-vous confortablement et apprenez-en plus sur cette discipline impressionnante !

Sur quelles bases se fonde lacupuncture ?
Isa :
C’est une approche pratiquée depuis environ 6000 ans. La majorité des connaissances que nous utilisons en clinique proviennent d’observations empiriques millénaires. Un des aspects très importants en acupuncture est que nous mettons l’accent sur la relation fonctionnelle et l’influence des organes entre eux. C’est plus déroutant à comprendre, car c’est plus organique que cartésien, mais ça apporte une compréhension de la personne, du corps humain, dans son entier. Grâce à un questionnaire exhaustif sur la santé à répondre au premier rendez-vous, et nos observations cliniques précises, nous établissons un bilan énergétique. À la suite de ce bilan, nous mettons en place un plan de traitement déterminant quels points d’acupuncture seront utilisés. La stimulation des points d’acupuncture permet d’agir sur le déséquilibre énergétique que nous avons établi et, évidemment, vise à ramener l’équilibre.

Comment expliquer que de petites aiguilles sur certains points du corps peuvent amener autant de bénéfices ?
Isa :
Je trouve que c’est absolument merveilleux que ces si petites aiguilles puissent avoir un si grand effet sur le corps. Je suis acupunctrice depuis plus de 12 ans et je suis encore émerveillée et fascinée par l’action de mes aiguilles ! Leur simple insertion provoque une cascade de réactions.

Pour aider à comprendre l’action des aiguilles, il faut visualiser le système des méridiens. Les méridiens, c’est le trajet qu’emprunte l’énergie (le Qi) dans le corps. On peut comparer de façon plutôt simpliste les artères et veines aux méridiens. Les premiers permettent au sang de circuler dans le corps, les seconds sont pour l’énergie. Les méridiens relient énergétiquement tous les tissus et tous les organes entre eux par leurs trajets complexes. C’est d’ailleurs pourquoi on puncture souvent à un endroit du corps qui est éloigné du « problème ». Les études démontrent maintenant que la puncture de certains points active certaines zones précises au cerveau. C’est sur les méridiens que nous retrouvons les points d’acupuncture où nous insérons les aiguilles lors d’un traitement. On pourrait puncturer un point sur le pied, qui est reconnue pour avoir une action sur les yeux, et activer la zone visuelle au cerveau. C’est tout de même merveilleux et fascinant !

Quels en sont les bienfaits ?
Isa :
Les bienfaits de l’acupuncture sont nombreux. Je dirais tout d’abord qu’une des forces de l’acupuncture réside dans le fait que nous prenons toujours en compte la personne dans son ensemble, peu importe la raison de consultation. Nous avons donc une vision complète de l’état réel de la personne nous permettant ainsi de prodiguer un traitement vraiment personnalisé et plus efficace. Pour illustrer un peu mieux ce concept, comparons deux personnes. Ces patient·es peuvent me consulter pour un problème de migraine récurrente. Les douleurs de la migraine, leur fréquence et leur intensité peuvent être très similaires entre les deux, mais le traitement sera vraiment différent, car l’un·e aura aussi des problèmes digestifs, de la grande fatigue et l’autre aura un stress énorme et un cycle menstruel irrégulier. La beauté de cette approche est dans la vision entière de la personne qui nous permet d’avoir un traitement beaucoup plus précis.

Est-ce quon peut aussi y trouver des bienfaits par rapport à la santé mentale ?
Isa :
Cette même logique de vision globale s’applique aux troubles de santé mentale et donc l’acupuncture est vraiment une alliée importante dans ces soins. Je dirais même que depuis le début de la pandémie, j’ai plus de patient·es dont la raison de consultation principale est en lien avec la santé mentale. L’acupuncture peut aider à diminuer le stress, calmer l’anxiété, améliorer le sommeil, etc. Il est tellement important de prendre sa santé mentale au sérieux et d’y accorder autant d’attention et de soins que tous autres troubles.

Lacupuncture est parfois qualifiée comme une « pseudo-médecine ». Pourquoi est-ce que ce type de traitement soit encore qualifié ainsi ? Est-ce quil faudrait que ça change selon toi et pourquoi ?
Isa :
La Médecine traditionnelle chinoise a vraiment une reconnaissance grandissante. L’acupuncture est de plus en plus présente directement dans les hôpitaux. Son apport dans les départements d’oncologie continue de grandir et d’être recherché. Partout dans le monde, les acupuncteurs travaillent davantage de concert avec les autres professionnels de santé. J’ai moi-même fait mon stage final lors de mes études en acupuncture à l’hôpital LaSalle au département d’obstétrique. Nous travaillons vraiment en équipe avec les autres intervenants, et ce, directement sur place. Les infirmières et médecins savent ce que nous pouvons offrir et n’hésitent pas à demander notre aide lors de suivis de grossesse ou pendant les accouchements. Il y a aussi énormément d’études publiées qui continuent de démontrer l’efficacité de l’acupuncture. Il y a plusieurs années, l’Organisation mondiale de la Santé a émis une liste de maladies, symptômes et conditions pour lesquels l’acupuncture s’est révélée efficace lors de recherches cliniques contrôlées. Je pense qu’il y a seulement un travail constant d’éducation à faire.

Quelles sont les causes principales qui amènent les gens à suivre un traitement dacupuncture ?
Isa :
Les raisons de consultations sont évidemment très nombreuses. Je dirais qu’il y a de grandes catégories comme les douleurs et blessures sportives, les troubles digestifs, les problèmes de sommeil, les troubles de santé mentale, les allergies saisonnières et bien plus. La liste est immense. Dans ma pratique personnelle, puisque j’ai fait beaucoup de formations spécifiques sur la santé des femmes, les raisons de consultations sont majoritairement autour de ce sujet. Je traite donc les troubles menstruels, la fertilité, les troubles de grossesse et préparation à l’accouchement, les troubles reliés à la ménopause, etc. 

Et toi, pourquoi avoir choisi cette pratique comme métier ?
Isa :
J’ai été traité jeune, pendant mon adolescence, par l’acupuncture et j’ai eu des résultats impressionnants. Je me suis alors intéressée à cette approche. J’ai été l’une des plus jeunes acupunctrices au Québec. Évidemment, un élément que j’adore de mon métier est d’avoir la chance de rencontrer des personnes merveilleuses, de les aider à traverser des périodes plus difficiles et retrouver leur équilibre de santé. Une autre particularité de ce métier que j’apprécie beaucoup est de pouvoir continuer d’apprendre, d’étudier et de me perfectionner. C’est merveilleux de pouvoir toujours grandir dans son métier.

Dans tes mots, quelle est ta définition du bien-être ?
Isa :
C’est très simple et ça se résume à l’équilibre. L’équilibre dans toutes ses formes ! Se permettre simplement un équilibre dans son alimentation, dans le choix de ses passe-temps, dans son rythme de travail, dans ses activités, dans toutes les sphères de la vie !

Prendre soin de moi est prendre le temps d’évaluer si ma vie est en équilibre, et quoi faire pour qu’elle le reste ou qu’elle le devienne. Je vous souhaite donc de trouver votre propre et unique équilibre et d’en prendre soin !

Pour en savoir plus sur les services d’acupuncture d’Isa René de Cotret, rendez-vous sur son site web au www.isa-acupuncture.com. Pour trouver un·e acupuncteur·trice dans votre région, consulter la section « Trouver un acupuncteur » du site web de l’Association des Acupuncteurs du Québec ou encore, sur le site web de l’Ordre des acupuncteurs du Québec.

Pour être accompagné·e selon vos réalités, la ligne d’assistance du bec est là pour vous, 24/7 : 1-888-355-5548.

acupuncture

À lire maintenant

Le cannabis médicinal à la rescousse
Histoire de chiottes, boulot et anxiété
Atteindre les cœurs pour faire bouger les têtes
Quoi faire après une entrevue?
Site web B2B: pourquoi l’améliorer?
Gros plan sur la sécurité et la bienveillance au travail