Gilber Paquette (Hebdos Québec)

Au Québec, 92% des gens ont une forme de dépendance

par Gilber Paquette (Hebdos Québec), le 5 avril 2013


La «dépendance» se définit par le fait que nous cessons de fonctionner normalement lorsque nous sommes privés de l’objet de ladite «dépendance». La plus récente enquête Découvrez le vrai visage du Québec nous révèle que 92% des Québécois ont avoué avoir une forme de dépendance. L’enquête ne mesure toutefois pas la proportion de dépendances qui posent un réel problème dans la vie des gens. La dépendance dans le cadre de notre enquête se définit par le fait que la privation de «l’objet» de la dépendance crée un manque, à des degrés divers.

La «dépendance» se définit par le fait que nous cessons de fonctionner normalement lorsque nous sommes privés de l’objet de ladite «dépendance». La plus récente enquête Découvrez le vrai visage du Québec nous révèle que 92% des Québécois ont avoué avoir une forme de dépendance. L’enquête ne mesure toutefois pas la proportion de dépendances qui posent un réel problème dans la vie des gens. La dépendance dans le cadre de notre enquête se définit par le fait que la privation de «l’objet» de la dépendance crée un manque, à des degrés divers.

La firme Léger Marketing a été mandatée par Hebdos Québec pour évaluer l’opinion publique québécoise à propos de plusieurs enjeux et faits de société et plusieurs questions portaient sur les styles de vie. La cueillette des données s’est déroulée entre le 12 juillet et le 10 septembre 2012 auprès de 22 200 adultes de 18 ans et plus, résidant dans 111 localités du Québec. La marge d’erreur ne s’élevait qu’à 0,7%.

Le palmarès des 10 des dépendances des Québécois

La plus forte dépendance provient d’internet, avec un taux de 73%, et ce résultat est observé de façon assez uniforme dans toutes les régions de la province. En 15 ans seulement, ce nouveau média a réussi à entraîner une dépendance certaine auprès d’un vaste segment de la population. Deux autres surprises figurent au palmarès: la dépendance au sexe et à l’exercice physique.

Voici donc le palmarès des 10 dépendances du Québec:

1. Internet: 73% 2. Télévision: 64% 3. Caféine: 49% 4. Sexe: 45% 5. Exercice physique: 35% 6. Alcool: 29% 7 Cigarette: 20% 8. Médicaments: 17% 9. Jeu: 13% 10. Marijuana: 6%

La dépendance à la télévision croît avec l’âge. Alors que 71% des Québécois âgés de 60 ans ou plus affirment avoir une dépendance à la télévision, cette proportion chute à 60% parmi les répondants âgés de moins de 50 ans.

Dépendances: les hommes plus dépendants au sexe

De façon générale, les hommes se distinguent avec des résultats plus élevés que ceux des femmes quant aux diverses dépendances: 63% des hommes se disent dépendants du sexe comparativement à 29% chez les femmes.

C’est parmi les hommes âgés de 30 à 39 ans (72%) et ceux qui ont des enfants à la maison (70%) que le taux de dépendance au sexe est le plus élevé.

Dans l’enquête, à la question «Estimez-vous avoir une dépendance légère, modérée ou forte au sexe?» c’est à Roberval/Saint-Félicien, à Buckingham/Masson-Angers et à Québec (Saint-Roch/Limoilou) que le taux est le plus élevé avec 57%, suivi de La Sarre avec 56% et de Québec (Beauport) avec 56%».

Autre forme de dépendance, 37% des hommes avouent avoir dépendance à l’alcool, contre 22% chez les femmes.

Consulter les tableaux et les résultats complets de l’enquête

Les résultats complets de cette enquête, ainsi que les tableaux sur la thématique des médias sociaux sont disponibles sur le site vraivisagequebec.com.

Enquête Le Vrai visage du Québec

Lire la première partie de l'enquête ici.
Lire la seconde partie de l'enquête ici.
Lire la troisième partie de l'enquête ici
Lire la quatrième partie de l'enquête ici.


L'œil du rédacteur — Sauvons nos problèmes !

À lire maintenant

L'œil du rédacteur — Sauvons nos problèmes !
Le domaine de l’événementiel t’intéresse?
Parlez-moi de vos connaissances informatiques
Comment utiliser les réseaux sociaux quand on est une entreprise de détail
Le couteau suisse pour l’événementiel et le tourisme — Le modèle d’évaluation des pratiques sociales (MEPS)
Facebook Zero, vraiment?
L'œil du rédacteur — Pour les accros des acronymes
Rapport sur la Loi canadienne anti-pourriel — En pause le temps d’être clarifiée
L'œil du rédacteur — Beau temps, mauvais temps
Que doit-on savoir sur le numérique pour 2018?
Histoire Publici-Terre : Opération Re-Sac de Provigo
Bilan Publici-Terre 2017