Grenier Recrutement

Adoptez l’assertivité au boulot 

par Grenier Recrutement, le 27 septembre 2022


L’assertivité, soft skill incontournable à ajouter à son arc? C’est quoi au juste? C’est la capacité à s’affirmer tout en respectant autrui. C’est faire preuve de discernement, c’est reconnaître et maîtriser ses propres émotions et réactions face à des situations complexes. C’est aussi l’écoute, l’affirmation de soi. En étant plus assertif·ve, vous améliorez votre bien-être et celui de vos collègues. Les incompréhensions disparaissent, les relations deviennent plus sincères. En somme, vous améliorez vos relations professionnelles et personnelles. 

Attention, l’assertivité ne veut pas dire être « passif-agressif ». C’est plutôt le pouvoir de démontrer à la fois de l’empathie et le besoin de se fixer des limites. Pour une communication réussie et saine, quoi! Besoin d’exemples?

Situation A. Votre équipe est responsable de lancer une nouvelle campagne, un pitch, bref, un projet X et vous avez une superbe idée. Votre équipe se réunit pour brainstormer et vous souhaitez proposer vos idées.  

·  Approche passive : vous attendez que quelqu’un propose une suggestion, puis vous prenez le chemin facile en acceptant son idée plutôt que de partager la vôtre ou de suggérer d’autres moyens pour améliorer la sienne.

·  Approche agressive : vous présentez votre idée comme étant celle que l’équipe doit adopter.  Si quelqu’un essaie de suggérer une alternative, vous rejetez son idée du revers de la main.  

·  Approche assertive : vous écoutez les diverses suggestions de vos collègues et vous partagez les vôtres. Vous apportez de la valeur à la conversation, vous faites en sorte que les autres membres de l’équipe ne se sentent pas dévalorisés.

Situation B. Après avoir demandé une augmentation auprès de votre patron·ne, on vous dit que vous devez patienter encore, car l’entreprise ne peut accorder d’augmentations salariales pour le moment, mais que votre salaire sera ajusté le moment venu.

·  Approche passive : vous avalez votre déception et ne réagissez pas, mais en rentrant à la maison, vous dites à quel point la situation est injuste auprès de votre entourage.

·  Approche agressive : après avoir appris que vous devrez attendre pour l’augmentation, vous informez votre gestionnaire que vous allez commencer à chercher des opportunités ailleurs.

·  Approche assertive : parce que vous vous respectez et que vous avez besoin d’être rémunéré·e à votre juste valeur et qu’en même temps, vous voulez comprendre le raisonnement de votre patron·ne, vous ne laissez pas vos émotions prendre le dessus pour vous déchaîner. Au lieu de cela, vous demandez davantage de clarté sur l’avenir de l’entreprise et définissez des objectifs tangibles que vous pourrez revoir lors de votre prochaine rencontre.

Comment développer son assertivité en trois exercices
Développer son assertivité implique nécessairement un travail sur soi. Premier exercice selon Welcome to the jungle ? Découvrez ce que les autres pensent de vous. Notez ce que vous pensez être vos 5 principales qualités et 5 principaux défauts. Demandez ensuite à vos collègues de faire le même exercice. En comparant les résultats, vous pourrez évaluer la différence entre ce que vous pensez de vous versus ce que les autres perçoivent. Vous pourrez ensuite travailler à les corriger au besoin. Second exercice? Utilisez la technique du bonhomme OSDB. Lors d’une discussion, si vous sentez la colère monter en vous, forcez-vous à prendre un temps de réflexion avant de déblatérer tout ce qui vous passe par la tête. Appliquez la méthode OSDB (Observation, Sentiment, Besoin, Demande) pour ouvrir la discussion. Troisième exercice? Écoutez activement. Pour bien s’affirmer, vous devez aussi écouter et montrer à votre interlocuteur·trice que vous avez compris son message. Comment? En reformulant les phrases pour vous assurer que vous avez bien compris, en posant des questions pour mieux comprendre, en poussant votre interlocuteur·trice à « dire » plutôt que d’affirmer à sa place.

En étant plus assertif·ve dans la vie de tous les jours comme au bureau, ça a des atouts ! Comme ? Mieux accepter les critiques et le changement, mieux identifier ce que l’on veut parce qu’on arrive à l’exprimer, affirmer ses convictions en comprenant mieux ses besoins et ceux des autres, limiter les conflits et prioriser les discussions constructives, par exemple.

À votre tour d’aiguiser votre assertivité à présent !

bureau

À lire maintenant

Conseils RH: gérer les milléniaux... avec plaisir!
Des journées de 5 heures? Pourquoi pas!
Le «Triple Peak» bouscule le traditionnel «9 à 5»
Conseils pour des entreprises en santé
Vous autosabotez-vous ?
Ergonomie et bien-être vont de pair
L’ABC de la reconnaissance