Grenier Recrutement

Participer à une «Focus Room» ça vous dit?

par Grenier Recrutement, le 24 août 2022


Qu’est-ce que la pratique « study with me », « gongbang » ou encore « focus room »? Il s’agit de se filmer en train de travailler ou regarder d’autres personnes en mode « travail » ou « étude ». Popularisées pendant le confinement, ces pratiques virtuelles apporteraient la motivation au travail.

Né en Corée, le « gongbang », dérivé de « gongbu bangsong » signifiant « émission d’étude », consiste à se filmer et à diffuser sa séance d’étude/de travail en direct sur des plateformes comme YouTube ou Twitch. La durée varie, mais peut aller jusqu’à 10 heures! Ces vidéos permettent de rompre l’isolement du travail à la maison. Souvent accompagnées d’un son d’ambiance comme un feu de foyer, une fine pluie ou le bruit de pages que l’on tourne, elles se rapprochent du contenu de type ASMR. Parmi les populaires chaînes « study with me », il y a The man sitting next to me ou encore Grégoire Dossier, un YouTubeur français.

Plutôt que d’observer (et d’étudier) un·e seul·e vidéaste des heures durant pour s’aider à se concentrer, d’autres pratiques collectives et interactives ont vu le jour : les « focus rooms ». Tou·tes les participant·es peuvent donc se filmer de manière simultanée. Un peu à la façon Zoom, des dizaines de personnes peuvent se connecter à une salle de réunion. La différence? Pas de son. Que des inconnu·es qui étudient ou qui travaillent ensemble, chacun·e dans leur coin. Tantôt on voit leur visage, tantôt une paire de mains qui tambourine sur un clavier. Le but? Encore une fois, rompre l’isolement, mais aussi pour se « botter le derrière » pour étudier/travailler et arrêter de procrastiner.

Le sociologue spécialiste de la jeunesse Johan Tirtiaux expliquait que la motivation a besoin d’une dynamique sociale, surtout à l’ère de l’hypersollicitation des réseaux sociaux.  Selon cette théorie, on serait tenté de faire la même chose que nos pairs qui s’attèlent à la tâche.

Si jamais il vous arrivait d’avoir la flemme, ou que vous vous sentez démotivé·e, tournez-vous vers les « focus rooms »! Paraît-il que l’environnement idéal pour être concentré·e est légèrement bruyant, comme une bibliothèque ou un espace à aire ouverte dans un café d’après une étude dans la revue Harvard Business Review. Et les « focus rooms » sont une vraie mine d’or en « bruit de fond ». Vous serez peut-être agréablement surpris·e!

Source: Welcome to the jungle 

focus

À lire maintenant

Histoire de chiottes, boulot et anxiété
Conseils RH: gérer les milléniaux... avec plaisir!
Adoptez l’assertivité au boulot 
Conseils RH: comment faire face à la pénurie de main-d'oeuvre
Des journées de 5 heures? Pourquoi pas!
Le «Triple Peak» bouscule le traditionnel «9 à 5»
Conseils pour des entreprises en santé