Aurélie Ponton (Dialecto Web)

Les contenus pour les médias sociaux: cinq caractéristiques

par Aurélie Ponton (Dialecto Web), le 30 novembre 2012


Les médias sociaux et leurs contenus. En voilà des mots qui ont fait couler de l’encre! Tous savent que c’est important dans une optique de marketing web efficace. Toutefois, moins sont en mesure de dire en quoi les contenus pour les médias sociaux se différencient des autres contenus sur le web.

Afin de vous aider à comprendre le tout, voici, ci-dessous, 5 caractéristiques qui illustrent bien les couleurs de ce type de contenu.

Point #1: Ils racontent une histoire sans fin

Les contenus dans les médias sociaux sont diffusés comme une histoire. Une histoire avec des rebondissements, des interactions, des nouvelles, des surprises, etc. On y voit un fil narratif qui tient les membres de la communauté en éveil. Bien sûr, cette histoire, nous ne pouvons pas en connaître la fin (et n’en souhaitons sans doute pas) puisqu’il s’agit d’une longue discussion entre les membres et la marque.

Point #2: Ils développent un écosystème évolutif

Ne vous est-il pas arrivé de constater qu’une communauté Web avait changé depuis ses débuts? C’est bien normal. Les communautés virtuelles sont développées à partir de contributions d’individus distincts. Il est impossible de prévoir de façon certaine les évolutions que connaîtra ce groupe de personnes. C’est l’une des particularités des contenus sur les médias sociaux : ils contribuent à bâtir, tel un ciment social, un environnement qui est appelé à changer et à se développer. Nous sommes bien loin du sommaire exécutif très statique que l’on retrouve sur les sites web corporatifs!

Point #3: Ils sont produits grâce aux membres et pour les membres

Ça aussi, c’est un point intéressant à souligner. Les contenus sur les médias sociaux ne sont pas uniquement générés par les membres de l’équipe marketing derrière la communauté (animateur de communauté, rédacteur, stratège web, etc.). Ils sont aussi générés par les membres des communautés web (souvent par les plus actifs). C’est quelque chose qui m’a longtemps fascinée. L’importance des membres dans le processus de création de contenu Web. En effet, bien que l’animateur de communauté puisse donner toute la gomme, sans la participation active des membres (qui contribueront en créant du contenu), la communauté web est vouée à mourir.

Point #4: Ils accordent plus d’importance aux individus de façon personnalisée

Lorsque vous parcourez les contenus d’un site web (par exemple), vous consommez un message qui a été pensé pour un groupe assez large de personnes. Toutefois, pour les contenus dans les médias sociaux, vous pouvez lire tantôt des messages qui s’adressent à une personne en particulier, tantôt à un autre petit groupe de gens, etc. C’est la magie d’une discussion en continu. C’est d’ailleurs la tâche principale de l’animateur de communauté: discuter avec les membres. Or, si certains membres sont plus actifs que d’autres, ils seront récompensés d’une attention particulière et de contenus développés sur mesure pour eux.

Point #5: Ils sont complémentaires aux autres outils de communications

Avez-vous remarqué ce qui fait le succès des communautés web dont vous êtes membres? Savez-vous pourquoi il s’y trouve tant de fans et pourquoi il s’y déroule tant d’action? Parce que ce que l’on y dit est unique. Qu’est-ce que ça veut dire? Simplement que l’animateur de communauté n’a pas fait l’erreur de reprendre les contenus utilisés sur le site Web ou sur les autres outils de communication. Il a prit soin de développer un discours unique (et cohérent) pour compléter ce que l’on retrouve ailleurs. Il a réussi à créer une valeur rajoutée à sa communauté sans pour autant qu’elle ne fasse de l’ombre aux autres vecteurs de communications. Bref, il a fait du bon travail.


C’est le temps de penser au temps des Fêtes: eh oui !

À lire maintenant

Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions
Pourquoi les villes et municipalités devraient-elles choisir WordPress?
5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL
Bon coup médiatique: Hydro-Québec
Ergonomie 101
Hausse salariale: comment s’y prendre?
Bon coup médiatique: la santé mentale
Évitez de vous brûler au travail
Mauvais coup médiatique: Anne Casabonne
Aux urnes, communicateurs!
Bons coups médiatiques: Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime
Cinq conseils pour rehausser l’expérience des portes ouvertes