Grenier Recrutement

L’ABC de la reconnaissance

par Grenier Recrutement, le 7 juillet 2022


Une des causes fréquentes de désengagement des employé·es ? Le manque d’appréciation. En creusant de plus près, vous remarquerez que derrière les sentiments de détachement et de frustration se cachent des besoins humains fondamentaux qui ne sont pas satisfaits — comme être respecté·s, apprécié·s et entendu·s.   

Essentiellement, lorsque nous donnons sans obtenir grand-chose en retour, notre réservoir d’essence mental et émotionnel se vide. À la longue, les employé·es éprouvent un désengagement par manque d’appréciation. Et ces conséquences du désengagement sont coûteuses pour les entreprises. Une étude de 2021 de McKinsey révèle que le principal facteur cité par les employé·es pour démissionner était qu’il·elles ne se sentaient pas valorisé·es par leur organisation (54 %). Une étude de Gallup (2017) vient confirmer cette donnée et stipule même que plus un·e employé·e sera talentueux·se, plus il·elle quittera rapidement advenant le manque d’appréciation.

Important pilier pour la motivation des salarié·es, la reconnaissance est de mise dans le monde du travail. Reconnaître son employé·e, c’est contribuer à son bien-être, et à la pérennité de son entreprise. Ainsi, une culture définie par l’affiliation et la sécurité permet aux employé·es de s’épanouir et de donner le meilleur d’elles·eux-mêmes.

Gestionnaires, connaissez-vous le langage de la reconnaissance ? À l’origine développés pour les familles, les 5 langages de l’amour ont été adaptés pour le travail par les Dr Gary Champan et Dr Paul White dans leur ouvrage « The 5 Languages of Appreciation in the Workplace ». Selon les auteurs, il existe cinq façons principales d’exprimer son appréciation envers son personnel ou d’autres personnes dans l’environnement de travail.

Jetons un œil sur ces 5 langages.

Paroles valorisantes
Lancer occasionnellement des « Bon travail ! » ne suffit pas. Si vous souhaitez être efficace avec des paroles valorisantes, soyez précis·e. Si vous dites « Bon travail ! » chaque fois que quelqu’un performe bien, ça perdra son effet au fil du temps. Montrez que vous prêtez attention à ce qui compte en choisissant une partie spécifique de la performance de quelqu’un — ça donnera un sens aux éloges.

Cadeaux attentionnés
La valeur d’un cadeau ne se mesure pas à son prix, mais plutôt à l’effort que vous avez fait pour trouver le bon, pour la bonne personne. Ceux·celles qui répondent aux cadeaux tangibles ne sont en aucun cas nécessairement matérialistes. Ce qui compte, c’est que vous ayez pris le temps de réfléchir à ce qu’il·elles aimeraient qui est apprécié. Cela pourrait être aussi simple que d’apporter à votre collègue une bouture de plante parce que vous savez qu’il·elle en voulait une !    

Actes de bienveillance
Encouragez et valorisez votre équipe en posant de petits gestes spontanés et volontaires. Aider un·e collègue surchargé·e à terminer une tâche ne sera pas de refus. Prendre en charge une tâche, et peut-être alléger le travail de quelqu’un d’autre montre que vous reconnaissez la quantité de travail qu’il·elles font et que vous les appréciez !

Moments privilégiés
Certains employé·es apprécieront passer du temps de qualité avec un·e ou plusieurs membres de l’équipe. Ces moments privilégiés en 1 : 1 ou en équipe consistent à écouter la personne, plutôt qu’à parler, et à la laisser exprimer ses idées. Prenez quelques minutes pour connecter avec votre équipe, au-delà des discussions liées au travail, que ce soit le temps d’une pause-café ou d’un lunch.

Interactions physiques
Parmi les cinq langages de l’amour, le toucher peut prendre la forme d’une poignée de main pour féliciter, une tape sur le dos ou l’épaule. Ce simple geste peut grandement faire la journée de quelqu’un ! Toutefois, n’oubliez pas que le contact physique en milieu de travail peut être un sujet sensible, sans compter la distanciation sociale due à la pandémie. Un coup de coude alors ?

Et puis, êtes-vous fluent·e dans le langage de la reconnaissance? 

poignee de main

À lire maintenant

Vous autosabotez-vous ?
Ergonomie et bien-être vont de pair
Et si la semaine de 4 jours devenait une norme?
Et si on écoutait les RH?
Faites avancer votre carrière
Comment désamorcer un conflit?
Ne dites que la vérité en entrevue