Nectarios Economakis (PNR)

Est-ce trop tôt pour parler de Noël?

par Nectarios Economakis (PNR), le 9 novembre 2012


Si vous êtes comme moi, vous n’aimez pas entendre parler de Noël durant le mois de novembre. J’aime bien la musique de Noël mais pas quand elle commence à se faire entendre un jour après l’halloween. Les consommateurs sont bombardés de messages et d’offres promotionnelles durant le temps des Fêtes. Chaque année, ces offres publicitaires sont présentées de plus en plus tôt, soit dès le 1er novembre.

D’un point de vue de marketing, est-ce trop tôt pour penser à votre stratégie du temps des fêtes? Évidemment, si votre entreprise œuvre dans l’industrie du détail, la réponse est non. J’oserais même avancer que vous êtes déjà un peu en retard si vous n’avez pas commencé à implanter votre stratégie.

Quelques pièces de données justificatives:

Ces données tirées de Google Tendances démontrent que, depuis les dernières années, les consommateurs canadiens font de plus en plus de recherches au sujet des journées Black Friday et Cyber Monday. Ces deux journées de magasinage, inventées par nos voisins du sud, ont un réel impact sur notre coté du 49e parallèle.

En creusant plus loin, on peut voir une autre donnée intéressante:

Les internautes commencent leurs recherches concernant ces deux grandes journées de magasinage aux États-Unis à la fin du mois de septembre.

Bref, les recherches relatives à la vente au détail au Canada augmentent considérablement pour Black Friday (le lendemain de l'action de grâce américaine). De plus, les consommateurs commencent leurs recherches plus de 30 jours avant Noël. Votre présence est extrêmement importante lors de ces moments clés.

Quelques astuces pour gagner

Être présent

Cette année, 80% des acheteurs feront des recherches en ligne à partir de leurs ordinateurs, tablettes et mobiles, en fonction de leurs besoins, avant d’effectuer leurs achats. Il est donc impératif d’être présent sur le web.

Les ventes du commerce de détail surviennent principalement en magasin, soit 98% de toutes les ventes. Le reste des ventes, soit 2%, sont effectuées sur l’internet.

Le grand pouvoir du web est de capturer l’attention des consommateurs pour un produit et de la convertir en vente hors web.

Cela étant dit, il est hyper important que les détaillants canadiens soient présents lors de ces moments clés.

Commencer tôt

Le web est une source d’information pour la planification des achats du temps des fêtes. Les acheteurs réagissent beaucoup plus aux messages publicitaires durant cette période. Ils utilisent le web comme source d’inspiration et de découverte.

Il est également crucial de faire des tests pour mieux comprendre quel type d’offre fonctionne. Sur le web, vous pouvez tester et valider une offre en la comparant à une autre. Il faut noter que ceci est très efficace et n’est pas très dispendieux. Un simple test vous permettra de mieux comprendre la meilleure offre afin de l’implanter en magasin.

N’oublier pas le mobile

Selon une étude de Google et Ipsos, 4 personnes sur 10 utiliseront leur tablette pour lire des critiques, comparer des prix et trouver un détaillant spécifique. Avoir une stratégie mobile n’est plus vraiment une méthode facultative.

De nos jours, le mobile est une partie intégrante du magasinage du temps des fêtes et accompagne les consommateurs lors de leur parcours. Il permet aux acheteurs potentiels de rentrer dans vos magasins. Si cette expérience mobile n’est pas optimale, vous courez le risque de perdre ces acheteurs.

Cette période de l’année est très excitante pour les détaillants. Ça l’est d’autant plus avec toutes les nouvelles options améliorant l’expérience de leurs clients. L’opportunité pour les entreprises québécoises de mieux défendre leur territoire n’a jamais été si grande. Si seulement elles pouvaient attendre jusqu’en décembre pour jouer de la musique de Noël dans leurs magasins…


Les erreurs les plus courantes lors de la conception de son site web

À lire maintenant

Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions
Pourquoi les villes et municipalités devraient-elles choisir WordPress?
5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL
Bon coup médiatique: Hydro-Québec
Ergonomie 101
Hausse salariale: comment s’y prendre?
Bon coup médiatique: la santé mentale
Évitez de vous brûler au travail
Mauvais coup médiatique: Anne Casabonne
Aux urnes, communicateurs!
Bons coups médiatiques: Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime
Cinq conseils pour rehausser l’expérience des portes ouvertes